A lire aussi

04-12-2019 07:00

Deuxième réunion de la Commission militaire mixte maroco-saoudienne à Rabat

Sur Hautes Instructions du roi, Chef suprême et Chef d’Etat-Major, général des Forces armées…
Rejoignez nous sur :
Monde

 

En prison pour blanchiment d’argents, fraude et fraude fiscale, Patrick Balkany a annoncé sa candidature au poste de Maire de Levallois lors des élections municipales, qui seront organisé en France en mars prochain.

C’est une annonce très surprenante qui secoue le paysage politique français aujourd’hui. L’ancien maire de Levallois, Patrick Balkany aurait déclaré, depuis sa cellule de la prison de la Santé, sa décision de se porter candidat à sa propre succession. Son épouse, Isabelle Balkany, aurait annoncé la nouvelle aux élus de la majorité. Une information  confirmée ensuite par Patrick Balkany au téléphone depuis sa cellule. Depuis son incarcération à la mi-septembre, Isabelle Balkany assure l'intérim de son mari à la tête de la mairie de Levallois.

Quelques minutes après la sortie de l'information, Isabelle Balkany confirme la candidature de son mari en mars, mais a nié la forme de l'annonce, sur son compte twitter. Patrick Balkany saura lundi prochain, le 9 décembre, s'il peut sortir de prison. Soit deux jours avant son procès d'appel pour fraude fiscale, qui débute le 11 décembre.

Devant la Cour, l'élu a concédé «des échanges un peu vifs avec le juge Van Ruymbecke» mais assure n'avoir «jamais eu l'intention de quitter lz France». « À l'époque où mon père m'a laissé sa fortune, j'étais très à l'aise, j'aurais pu partir à l'étranger, lance encore Patrick Balkany. J'ai été député 25 ans, ça fait 37 ans que je suis maire. Je l'ai fait parce que j'aime les gens. Madame l'avocate générale, vous ne savez pas ce que c'est», avait-il lancé.

 

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages