A lire aussi

11-12-2019 10:25

Des membres fédéraux quittent la Fédération royale marocaine de rugby

Des membres du comité directeur de la Fédération royale marocaine de rugby ont annoncé leur…
Rejoignez nous sur :
Monde

 

Le paiement mobile, cette nouvelle opportunité technologique qui permet à nos smartphones de devenir de vrais outils d'accomplissement de nos transactions ! 

Sur le continent, le bal du paiement mobile a été ouvert par le Kenya qui avait donné le coup d'envoi de sa première solution dédiée en 2007. Depuis, plusieurs pays ont ensuite suivi la dynamique, si bien qu'aujourd'hui, plus de la moitié des comptes de paiement sur mobile dans le monde se trouvent en Afrique, avec des services financiers de base fournis à plus de 80 millions d'Africains.

 

Mieux, La révolution du mobile banking a également permis à plusieurs pays (Togo, Burkina Faso et Sénégal) de tripler le nombre d'utilisateurs des moyens de paiement électroniques.

Au Maroc, le paiement mobile est à ses débuts. Lancée par BAM et l’ANRT fin 2018, la solution m-wallet est disponible dans le royaume depuis moins d’un an et se limite aux transferts nationaux, au paiement d’achats, ainsi qu’au retrait et dépôt. Tout récemment, l’opérateur inwi a lancé sa solution de paiement mobile pour permettre à chaque détenteur d’un téléphone portable, quel que soit son opérateur, de disposer d’un wallet adossé à son numéro de téléphone.

Les défis en 2019 sont nombreux et comprennent l’équipement des commerçants en terminaux compatibles, la réduction du poids du cash dans les transactions, qui présente encore 80% des paiements, et la consolidation du taux de bancarisation, qui tourne autour des 57%.

 

Devant ce potentiel, le géant Kaspersky s'est penché sur les risques devant être pris en compte afin de sécuriser l'essor de ces solutions. En effet, en 2018, le spécialistes en sécurité informatique a identifié quelque 8,5 millions de packages d'installation malveillants sur mobile et près de 130.000 chevaux de Troie ciblant les données bancaires sur téléphone.

Risqué, le paiement mobile ?

En raison du rôle central joué par le téléphone, Kaspersky juge essentielle la protection des données stockées par l’utilisateur.

A ce titre, ses spécialistes recommandent fortement de verrouiller le téléphone avec un code à au moins 6 chiffres ou avec une double authentification (biométrie), mais aussi d’utiliser des fonctions à distance pour supprimer les données, désactiver m-wallet et géolocaliser l’appareil, le cas échéant.

"Un hacker est également en mesure de copier vos données de carte bancaire", alerte Kaspersky dans une note de recherche thématique. "Il faut donc absolument éviter d’utiliser un réseau Wi-Fi public pour ajouter une carte de paiement à un porte-monnaie électronique, et privilégier l’utilisation d’un réseau personnel ou même d’un VPN pour gérer votre m-wallet", indique la même source.

Enfin, "un malware peut reproduire l’affichage de votre application de paiement électronique, et ce afin de récupérer vos données bancaire. L’installation d’une solution antivirus performante est là aussi incontournable si vous souhaitez éviter les risques de piratage via des courriels infectés, des publicités ou des SMS malveillants", est-il conseillé.

 

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages