A lire aussi

10-12-2019 13:19

Energie et environnement: Satisfecit maroco-allemand sur la coopération bilatérale (vidéos)

Dans le cadre de la participation du Maroc aux travaux de la COP25 qui se tient à Madrid, le…
Rejoignez nous sur :
Finances

La Compagnie d’assurances Atlanta se porte bien. Elle surperforme même le marché, laisse entendre son top management lors de la présentation des résultats semestriels. Les revenus de la compagnie afficheraient ainsi une croissance de 8,8% contre une performance de 6,5% du marché.

Concrètement, le chiffre d’affaires social d’Atlanta s’est élevé de 8,8% à 1,49 MMDH à fin juin 2019. Le résultat net s’est, de son côté, amélioré de 5,1% à 182 MDH. «Ces résultats sont le fruit de la politique menée par la compagnie en termes de proximité avec le réseau, d’innovation, de développement de produit, et de qualité de service continue», affirme Hicham Tabine, directeur financier de la compagnie, avant de préciser qu’Atlanta a enregistré une progression du chiffre d’affaires sur le segment non-vie de 9,7% et sur le segment vie de 5%.

Dans le détail, la performance de la branche non-vie a été portée essentiellement par l’automobile qui s’accélère de 11,5%, contre une évolution de 9% pour le social et 7,7%. Si l’automobile tire son épingle, c’est grâce en partie au lancement en 2018 de la RC rechargeable, mais surtout au «réseau exclusif de la compagnie réparti dans des zones rentables», souligne Tabine.

Pour Fatma Zahra Bensalah, administrateur directeur général d’Atlanta Assurances, l’automobile draine certes une bonne partie du chiffre d’affaires, mais «le reste des segments n’est pas négligé», commente la DGA. Sur la branche vie, la compagnie enregistre une augmentation de 5% du chiffre d’affaires, liée à la volonté de cette dernière à limiter le développement de l’épargne compte tenu du contexte financier actuel. Ce dernier a en effet connu une forte correction baissière des taux avec un marché actions quasi-stable de -0,7%. Porté essentiellement par la bancassurance, le portefeuille vie est aujourd’hui équilibré entre l’épargne et le décès.

Au niveau de la sinistralité, celle-ci est jugée plus clémente par le top management. Le ratio S/P s’est réduit de 2,2 points pour s’établir à 72,2%, et ce, malgré une accélération de la cadence d’ouverture des dossiers sinistres automobiles en 2019. Une amélioration qui a été attribuée, selon Tabine, à la politique d’assainissement du groupe qui passe par la souscription sélective, la surveillance des portefeuilles, la prévention, mais également le déploiement de solutions innovantes telles que l’e-sinistres. Le résultat financier, de son côté, progresse de 3,4% à fin juin 2019 et se situe à 282 MDH. Une croissance limitée qui a été liée à la baisse des revenus des actions. En consolidé, Atlanta améliore son chiffre d’affaires consolidé de 10,4% à fin juin 2019. Son résultat net n’a augmenté, quant à lui, que de 2,1%. Une hausse limitée qui a été imputée à la lourdeur de quelques retraitements effectués lors de ce premier semestre de l’année 2019.

«Mais cela n’aura pas d’impact sur les résultats annuels», assure le management. En somme, les résultats du premier semestre 2019 sont jugés très satisfaisants.

«Ils confirment l’accélération de notre croissance, conséquence de notre plan stratégique Massar 2018-2020. Pour l’année en cours, nous ambitionnons de poursuivre une croissance soutenue aussi bien du chiffre d’affaires que du résultat net», souligne Fatima Zahra Bensalah. 

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages