A lire aussi

18-11-2019 18:16

Coupe du Trône: Hay Mohammadi en ébullition après la victoire du TAS

Des coups de klaxons ont retenti, lundi après-midi, à Hay Mohammadi, quartier historique de…
Rejoignez nous sur :

Envie d’une escapade dans la belle région de Toscane, en Italie ? C’est possible grâce à la compagnie Air Arabia qui vient d’ouvrir une nouvelle ligne vers Pise, la ville à la tour penchée. Et à une heure de route de là, Florence offre ses merveilles historiques et culturelles.

Air Arabia Maroc renforce son offre sur l’Italie par deux vols hebdomadaires Casablanca-Pise, le lundi et le jeudi. Un choix d’autant plus opportun que la compagnie aérienne dessert 7 autres destinations vers l’Italie à partir de la capitale économique marocaine. La Toscane est une région de l’Italie qui vaut bien le détour. Elle recèle plein de beaux trésors à découvrir. Un press Tour organisé par la compagnie durant cette semaine, a permis de le constater. Pour les amoureux des sites historiques, Pise est incontournable d’abord pour sa tour penchée. Toute étincelante de son marbre blanc, elle est prise d’assaut par une nuée de touristes. Tous attendent de monter à son sommet pour apprécier une vue imprenable sur la ville. Pièce maîtresse de la place des miracles, la Tour n’est pas la seule à s’être inclinée après que l’eau dont le sol, qui en était imbibée, ait été retiré. Les monuments de la place dont le baptistère et la cathédrale sont aussi penchés bien que de manière moins flagrante mais on peut le voir à l’oeil nu. C’est aussi le centre religieux de la ville où l’on trouve également un cimetière entouré d’une muraille historique que l’on peut arpenter pour avoir une vue d’ensemble sur le site.

Aujourd’hui encore, les personnalités importantes et scientifiques d’Italie peuvent y être enterrés. Ville savante, Pise compte plusieurs universités et revendique sa vocation mathématique et scientifique. Aujourd’hui encore, les étudiants de toute l’Italie jouent des coudes pour décrocher des places très prisées dans les facultés de la ville. Le thermomètre qui flirte avec les 35 C° n’a pas empêché non plus aux vagues de touristes de venir profiter du savant dosage entre histoire et dépaysement qu’offre la ville de Pise mais si cette dernière exauce le voeu de tout un chacun de découvrir la Tour penchée et les monuments religieux qui la jouxtent, Florence (Firenze) est tout simplement une merveille. La capitale de la Toscane a mis la barre très haut en matière de découverte sans omettre de satisfaire les accrocs du shopping et de la bonne restauration.

Toutefois, il faut bien se renseigner avant d’aller à la conquête des échoppes et des magasins qui proposent toutes sortes de produits. Surtout les articles en cuir, sacs à main, portefeuilles, chaussures, blousons, dont la qualité diffère tout aussi bien que les prix. Les restaurants ne désemplissent pas surtout le soir où des queues monstres sont dans l’attente des tables disponibles. Des restaurants comme Zazà ou le Boccanegra sont très connus à Florence et ils ne sont jamais à court de clients.

Pour le dîner, il faut réserver à l’avance où attendre avec les plus patients. Les pastas, risotto et autres lasagnes sont ici préparés dans le respect de l’art culinaire italien mondialement reconnu. Simple, avec des ingrédients frais, la gastronomie florentine n’en est pas moins copieuse. Le pain et l’huile d’olive extra-vierge s’invitent à tous les menus. C’est une huile d’olive assez spéciale avec un goût fruité de la première cueillette. Et contrairement à Pise où le poisson est privilégié, les Florentins ne jurent que par les viandes rouges. La bistecca alla fiorentina, steak de boeuf épais grillé sur des braises de châtaignier, est le met le plus demandé. Pour les amoureux de l’histoire, Florence est un livre ouvert qui dévoile des chapitres passionnants, intrigants et parfois dramatiques.

À chaque détour des avenues et des ruelles de la ville, les monuments racontent leurs histoires à rebondissements. Aujourd’hui utilisé comme l’hôtel de ville, chef-lieu de la Toscane, le Palazzo Vecchio (Palais vieux), construit à la fin du 13e siècle, a été la résidence de la famille des Médicis. Cette majestueuse bâtisse trône au dessus de toutes les autres avec sa grande tour atypique. Ce palais est lié par un corridor en hauteur long d’un kilomètre à la deuxième résidence des Médicis qui est le palais Pitti, encore plus grand pour accueillir les onze enfants de la riche famille florentine. Ce corridor qui traverse le fleuve Arno évitait aux Médicis les aléas de la rue à une époque où ils n’avaient pas que des amis. Il n’est pas encore ouvert au public mais les chefs d’État et de gouvernement peuvent le visiter durant leurs rencontres en Italie. Adjacente au Palais Vecchio, la Galerie des offices (Offizi) est une étape incontournable de la ville de Florence. C’est l’un des musées les plus célèbres au monde pour ses oeuvres de l’époque de la renaissance. Ouvert au public depuis 1765, sur 8.000 m2, il abrite la plus belle et complète collections des maîtres de la peinture italienne : Léonard De Vinci, Raphaël, Michel-Ange, Botticelli, pour ne citer que les plus connus.

À l’arrivée dans la ville de Florence, la cathédrale Santa Maria Del Fiore (Sainte Marie de la fleur) est saisissante par sa majesté et la beauté de ses reliefs de style gothique. Son dôme est le plus grand du monde avec 45 mètres de diamètre marquant le début de l’architecture de la renaissance. Enfin, le pont vieux (Ponte Vecchio), est un autre incontournable de la ville. Il remonte à l’époque romaine avec une histoire tourmentée. Il est le seul à avoir été épargné par les bombardements allemands durant la deuxième guerre mondiale sur instruction d’Hitler lui-même qui en est tombé amoureux. Autrefois occupé par les bouchers de la ville, il a été transformé en marché des bijoutiers sur ordre des Médicis qui ne tolérait plus l’odeur pestilentielle dégagée par une activité considérée comme moins noble. En effet, le corridor susmentionné surplombe l’une des deux rangées de boutiques. Il ne faut non plus passer à côté de la basilique Sante Croce qui est la plus grande église franciscaine au monde mais surtout parce qu’elle abrite les sarcophages et les tombes des plus illustres personnages de l’Italie dont Michel-Ange, Machiavel et Galilée.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages