A lire aussi

24-06-2019 16:28

Criminalité à Casablanca. Recul des affaires de vol

La DGSN dresse à travers un communiqué le bilan de la situation sécuritaire à Casablanca,…
Rejoignez nous sur :

Cette association qui apporte un soutien aux personnes démunies atteintes d’insuffisance rénale compte s’implanter à Mohammedia via une convention avec le conseil communal de la ville. Elle devra y ouvrir un centre d’hémodialyse ; l’équiper et le gérer.

La fondation Amal qui oeuvre au profit des personnes nécessiteuses et atteintes d’insuffisance rénale poursuit l’extension de sa couverture du territoire nationale. Après Casablanca, Rabat, Beni Mellal …., la Fondation vient de s’engager ,via une convention de partenariat avec le conseil communal de la ville de Mohammedia, pour la création , l’équipement et la gestion d’un centre d’hémodialyse dans la ville . Ainsi, la commune devra mettre à la disposition de la fondation un bâtiment composé d’un rez-de-chaussée et de trois étages et dont la superficie est de 1672m2. La commune devra aussi, en plus de la facilitation des procédures administratives et techniques, contribuer aux charges annuelles et supporter les frais des factures de l’eau et l’électricité du centre.

De son côté, la fondation Amal s’engage dans un délai de six mois à réaliser, équiper ledit centre. Elle devra aussi coordonner avec le ministère de la Santé pour la supervision et le suivi de ce centre tout en assurant les ressources humaines nécessaires à son fonctionnement. Ainsi, en 2019, la fondation va mettre en service 25 machines de dialyse(générateurs). En 2020 elle ajoutera 25 autres machines. Les deux parties s’engagent à garantir la durabilité du service de ce centre. Une commission de suivi, composée des représentants des deux parties, devra se réunir tous les six mois pour l’évaluation et le suivi de l’état d’avancement du projet. Cela étant, il faut rappeler que la fondation Amal, reconnue d’utilité publique a été créée en 2008. Elle a ouvert son premier centre en 2009 à Casablanca.

Aujourd’hui, la fondation s’active via 11 centres et emploie 130 salariés entre staff médical et personnel administratif. Plus de 800 malades en situation précaires et atteints d’insuffisance rénale bénéficient des prestations de la fondation Amal. Celle- ci leur a assuré en 2018 quelques 63177 séances d’hémodialyse réalisées par 202 générateurs (machines de dialyse) Pour l’année en cours, la fondation qui prévoit le développement de partenariats avec des acteurs privés et publics, compte créer un centre dédié aux dons de sang, en partenariat avec le centre régional de transfusion sanguine. L’objectif étant «de généraliser cette initiative à toutes les régions du royaume», note-t-on auprès de la fondation. Et pour les personnes de nationalités étrangères en situation difficile, la fondation compte leur assurer une prise en charge médicale. Sur le continent africain, les responsables de l’association prévoient la conclusion de partenariats visant notamment la prise en charge des personnes atteintes de maladies rénales chroniques.

En parallèle à ses services médicaux aux profits des hémodialysés, l’association organise des actions de solidarité pour les personnes en situation précaire. Ainsi, en 2008, elle a organisé plusieurs activités , y compris les enfants atteints d’insuffisance rénale, dont des excursions, voyages, soirées artistiques… Pour les personnes âgées la fondation, intervient via une prise en charge totale dans la maison des séniors. Des évènements et activités leurs sont régulièrement organisées.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages