A lire aussi

11-12-2019 19:35

La prison Moul El Bergui fait une mise au point et dément les rumeurs de viols

L'administration de la prison centrale Moul El Bergui a démenti, mercredi, la teneur de la plainte…
Rejoignez nous sur :
Maroc

Image associée

Le ministre de l'Industrie, du commerce, de l'investissement et de l'économie numérique, Moulay Hafid Elalamy, a appelé à modifier certaines dispositions dans la loi interdisant la production et la commercialisation des sacs en plastique, afin de mettre fin aux failles juridiques utilisées par les trafiquants.

Lors d’une séance de questions orales adressées aux ministres, MHE a dénoncé l’usage de «failles» juridiques par la «mafia» des sacs en plastique, afin de contourner l’interdiction de la production et de la distribution des dits sacs. Le ministre a appelé la Chambre des conseillers à voter des modifications sur certaines dispositions de la loi interdisant les sacs en plastiques, les enquêtes du ministère ayant révélé l’existence d’un réseau qui a profité des failles afin d’importer, de manière illégale, des matières toxiques afin de fournir des usines clandestines qui les utilisent pour produire des sacs en plastique commercialisés au marché noir, selon le quotidien Assabah.

La modification des dispositions a été votée à l’unanimité par les deux chambres ajoute le quotidien. Le ministre a affirmé que certains ont recours à des mafias de contrebande afin de faire entrer ces matières toxiques au Maroc, et bien plus grave encore, elles engagent des personnes afin de ramasser des sacs en plastique usés dans les décharges, afin de les «nettoyer» et les re-commercialiser, mettant ainsi la santé des citoyens en danger. D’autres détournent même des produits en plastique destinés à l’usage industriels pour la production clandestine de sacs.

Selon les données rapportées par le ministre, 400 contrôleurs du ministère sont descendus sur le terrain aux côtés des agents d’autorité lors des neuf premiers mois de 2019, 9.991 sorties d’inspection ont été organisées lors de cette période, et 2.072 infractions ont été enregistrées. 1.860 constats ont été présentés devant un tribunal et 245 avertissements écrits ont été envoyés.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages