A lire aussi

07-12-2019 17:20

Rapport de l'UICN : Les océans en manque d'oxygène

Un rapport publié par l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), ce samedi 7…
Rejoignez nous sur :
Maroc

Les conducteurs des calèches touristiques de la cité ocre sont dotés désormais d’uniformes dans le but de moderniser le secteur et rendre plus attrayants aux yeux des touristes, ces moyens de promenade touristique, devenus un emblème de Marrakech et indissociable du secteur du tourisme de cette ville.

Cette opération, dont le lancement officiel a eu lieu lundi, à l’occasion du 64ème anniversaire de la Fête de l’Indépendance, en présence notamment du wali de la région Marrakech-Safi, gouverneur de la préfecture de Marrakech, Karim Kassi-Lahlou, le président du Conseil communal de Marrakech, Mohamed Larbi Belkaid et des élus locaux, vise aussi à entretenir une belle image autour de Marrakech et hisser la qualité de la prestation rendus à des touristes qui ont choisi ce moyen de transport le plus écologique et le plus original pour se promener et visiter la Cité ocre. Cette initiative a été bien accueillie par les professionnels du tourisme et les 148 conducteurs de calèches de Marrakech d’autant plus que ce vêtement unifié est de nature à contribuer à la mise en valeur du métier de conducteur de calèche, appelé à évoluer pour être en mesure de s’adapter avec les grandes mutations du secteur du tourisme.

Il est à souligner que Kassi-Lahlou avait chargé un comité composé de la Division économique de la wilaya de la région de Marrakech-Safi, du Conseil régional du tourisme (CRT) de Marrakech et de la Direction Régionale de l’artisanat afin de veiller à la réalisation de cette initiative dans les plus brefs délais. Cette opération vient s'ajouter à une batterie de mesures prises afin de structurer ce secteur. Il s’agit tout d’abord de soumettre les calèches de Marrakech à un contrôle quotidien: permis de confiance pour les conducteurs, état des véhicules et des chevaux et des puces électroniques et des numéros de séries pour les chevaux des calèches.

A cette occasion, d’amples explications ont été fournies à Kassi-Lahlou et la délégation l’accompagnant, sur le programme de protection des chevaux de calèche, la formation en maréchalerie, le programme d’aide aux mulets d’Imlil (AMI) ainsi que le programme d’équithérapie et de zoothérapie pour personnes à besoins spécifiques. Le programme de protection des chevaux de calèche initié par la Société de protection des animaux et de la nature (SPANA) et la Société Royale d'Encouragement du Cheval (SOREC), comprend 03 contrôles techniques obligatoires (contrôle sanitaire pour les chevaux et contrôle technique pour les calèches), des inspections régulières au cours desquelles la SPANA dispense des soins et traitements gratuits et procède à l’identification des nouveaux chevaux, identification par puces électroniques et une bande numérotée et l’organisation d’un concours annuel et remise de prix aux propriétaires qui s’occupent le mieux de leurs chevaux et calèches.

Lancé en 1999, le programme AMI offre de son côté, des services gratuits au profit des mulets et des muletiers des douars d’Imlil, Armed, M’Ziq et Ait Souka, dont deux visites annuelles d’inspection vétérinaire et technique, une visite mensuelle, des interventions en cas d’urgences, la distribution de mors, d’entraves, de colliers et de bandages de protection et l’organisation d’un concours annuel pour primer les propriétaires qui entretiennent le mieux leurs mulets. Le programme de formation en maréchalerie vise pour sa part, à former une vingtaine de maréchaux-ferrants par an, organiser des formations continues pour les vétérinaires en maréchalerie orthopédique et rehausser le niveau professionnel et le statut social des maréchaux-ferrants.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages