Imprimer
Affichages : 1256

 

Le Président de la Fondation des Musées du Maroc, Mehdi Qotbi planche sur la programmation d'expositions de peintres célèbres français qui auront lieu en 2020 dans le Royaume, a-t-il confié à la MAP à l'occasion de plusieurs rencontres qu'il a tenues cette semaine à Paris.

C'est ainsi que M. Qotbi a tenu une réunion avec les responsables du musée du Louvre pour préparer l'exposition sur Eugène Delacroix qui sera présentée fin mars prochain au musée Mohammed VI d’art moderne et contemporain (MMVI) à Rabat.

L’exposition sur Delacroix sera la première rétrospective sur le peintre français présentée dans le monde arabe et en Afrique. Elle sera conçue spécialement pour le Maroc, pays où l'artiste a séjourné pendant six mois en 1832 et qui a inspiré son oeuvre pendant toute sa vie.

« Cette exposition sera essentielle. Et un colloque se tiendra demain mercredi à l’Académie du Royaume pour démontrer que des institutions marocaines (Académie du Royaume, ministère de la Culture et Fondation des Musées du Maroc), travaillent en synergie, la main dans la main pour promouvoir la culture et donner à l’ensemble des Marocains la possibilité d’avoir accès aux grands noms de la culture dans le monde », a indiqué M. Qotbi.

« Nous avons fait venir Picasso, Matisse. Nous avons fait venir aussi la collection de la modernité méditerranéenne du Centre Pompidou. Et grâce à la démocratisation de la culture, mais aussi à l’évolution de la modernisation des musées, nous donnons l'accessibilité et la possibilité, non seulement aux Marocains, mais aussi à tous les pays africains de venir voir les grands noms de la culture sans se déplacer en Europe », s’est félicité le Président de la Fondation des Musées du Maroc.

M. Qotbi a effectué, par ailleurs, une visite au Musée Soulages de Rodez (Aveyron), consacré à l'oeuvre de Pierre Soulages, reconnu comme un des plus grands peintres du 20ème et 21ème siècle. 

Un hommage lui sera rendu de son vivant au Louvre. Un moment exceptionnel car aucun hommage n’a été rendu par le Louvre à un peintre de son vivant, à l’exception de Picasso.

« Je suis en discussion extrêmement avancées (avec les responsables du musée Soulages de Rodez), pour que Pierre Soulages puisse venir exposer au Maroc et pour que l’on puisse fêter aussi son centenaire », a indiqué le Président de la Fondation des Musées de France. 

M. Qotbi a eu une réunion de travail avec le Président de l’Institut du Monde Arabe (IMA), Jack Lang « sur la possibilité que la première Biennale d’art contemporain de Rabat puisse avoir une suite en France et continuer à Paris et Orléans ».