Imprimer
Affichages : 462

Les trois principaux auteurs du meurtre d’Imlil, Abdessamad El Joud, Younès Ouziad et Rachid Afati, ont été condamnés, jeudi, à la peine de mort. Quant à Abderrahmane Khayali, il a été condamné à la perpétuité.

Pour l’avocat de la victime danoise, Khalid Fettaoui, les sentences prononcées jeudi par la Chambre criminelle chargée des affaires du terrorisme près l'annexe de la Cour d'appel à Salé à l'encontre des accusés dans l’affaire du meurtre des deux touristes scandinaves dans la région d’Imlil, sont "justes et équitables".

Dans une déclaration à la presse, Fettaoui s’est dit "tout à fait d’accord avec le verdict, que ce soit les durées des peines privatives de libertés, la peine capitale ou la perpétuité, même si la Cour n’a pas condamné les accusés à verser les dédommagements réclamés par la partie civile".

"Les peines de morts prononcées ne sont pas motivées par la revanche, mais prévues par le code pénal", a-t-il relevé.

L'avocat a fait part de son soutien à la décision de la Cour de ne pas engager la responsabilité de l’Etat dans cette affaire, étant donné qu’il n’a commis aucune faute de service et que les requêtes d’indemnisation doivent être introduites auprès de la juridiction administrative compétente".