Imprimer
Affichages : 3598

Bien plus qu’un «col blanc pour famille nombreuse», le Palisade incarne parfaitement la montée en gamme du premier constructeur automobile coréen. Design, volume intérieur et sophistications de confort en font, ni plus, ni moins, le chef de fi le des baroudeurs nés au pays du matin calme.

Qui l’eût cru? Il y a tout juste quinze ans, la gamme Hyundai ne comptait que deux véhicules surélevés, à savoir le Terracan et le Tucson de première génération. Des modèles qui, à l’époque, n’avaient que leurs prix «canons » pour rivaliser avec les 4x4 japonais. Aujourd’hui, la donne a complètement changé, en faveur du premier constructeur automobile coréen. Non seulement, le groupe Hyundai s’est confortablement installé sur le marché mondial du SUV, mais il compte en la matière une gamme entièrement renouvelée et étonnamment large. En effet, celle-ci débute avec la i20 Active et s’étend avec les modèles urbains Venue, Creta et Kona, avant de se poursuivre vers le haut avec le best-seller Tucson, l’écologique Nexo puis le Santa Fe. Mais ce n’est pas tout. Un énième SUV se poste désormais en porte-étendard, haut sur pattes, pour la marque Hyundai. Son nom? Palisade. Inspiré d’un quartier huppé du Sud de la Californie, ce patronyme donne, à lui seul, une idée sur le positionnement haut de ce modèle.

Grand et séduisant
Il faut dire aussi qu’avec un gabarit aussi imposant (4,98 m de long et 1,75 m de haut), le Palisade joue clairement dans la cour des grands. Les codes esthétiques du design actuel de Hyundai sont respectés comme en attestent les feux supérieurs fi nement dessinés (comme ceux du Santa Fe) ou encore, la calandre dite «en cascade». Cela étant, et toujours à l’avant, il est question d’une signature lumineuse inédite et verticale que les designers de la marque assimilent à des yeux d’alligator. Cette verticalité des lignes se retrouve aussi à l’arrière, notamment au niveau des blocs de feux qui se prolongent jusqu’au bas sur le bouclier. Le profil, lui, laisse surtout apprécier l’aspect musclé du véhicule, ses arches de roue rectangulaires, ainsi que ses effets de style dont un montant arrière incliné et souligné de chrome. Grand, mais pas mastoc, le Palisade fait preuve d’une élégance certaine perceptible sous tous les angles. D’ailleurs, son style a été primé lors des «iF Design Awards» et «Red Dot Design Awards», deux grands concours internationaux.

8, ça suffi t !
La beauté du Palisade se prolonge aussi à l’intérieur, avec comme principal atout ses volumes habitables. Fort d’un empattement de 2,90 mètres, le colosse coréen intègre trois rangées de sièges, ce qui lui permet d’emmener jusqu’à 8 personnes! En option, il est possible d’avoir deux fauteuils à la deuxième rangée, histoire d’offrir plus d’espace à deux personnes et plus de confort avec des sièges chauffants et ventilés. S’il a tout pour séduire les familles nombreuses, le Palisade a également l’âme d’un déménageur, fort d’une capacité de chargement atteignant jusqu’à 2.447 litres (en mode 2 places). Le coffre reste géant en configuration 5 places avec pas moins de 1.297 litres! Mieux encore: même avec toutes ses places déployées, le Palisade conserve un volume de chargement conséquent de 509 l, soit un espace suffisant pour avaler deux sacs de golf ! Dans ce grand salon, les besoins des occupants sont comblés à chaque rangée. Il est ainsi possible de désactiver les haut-parleurs arrière (mode silencieux) pour ménager les enfants qui dorment. En même temps, le conducteur peut facilement communiquer avec les passagers de la 3e rangée via un système d’interphone. C’est dire combien ce SUV s’avère très sophistiqué, avec comme autres équipements l’affichage têtehaute, le chargeur sans fi l, les caméras à 360°, le hayon électrique intelligent, une installation audio signée Harman Kardon à 12 HP, un double toit ouvrant, le rabattement électrique de la 3e rangée, une suspension arrière à hauteur variable, une clim’ automatique à 3 zones, un écran tactile de 10,25’’ avec fonction mirroring, l’instrumentation numérique, l’assistant pleinsphares, 7 ports USB ou encore l’application BlueLink qui, via un smartphone, permet de déverrouiller le véhicule, le démarrer ou le rafraîchir… à distance.

L’atout du diesel
Entre le V6 essence 3.8 GDi de 295 ch et le bien connu diesel 2.2 CRDi de 200 ch, notre choix s’arrête immédiatement sur ce dernier. Dans les deux cas, il est question d’une boîte automatique à 8 vitesses dite ShifTronic et recourant à la technologie by-wire, soit l’absence de lien mécanique avec le moteur! D’ailleurs, il n’y a pas de levier, seulement des boutons pour enclencher cette boîte, en plus des palettes au volant. Sur une bonne centaine de kilomètres, le Palisade a fait preuve d’un comportement routier difficile à critiquer. Outre ses gadgets de confort, ce Coréen intègre une bonne dose d’aides à la conduite. C’est le cas du régulateur de vitesse adaptatif et de l’assistant actif de direction qui nous ont permis d’aborder les autoroutes coréennes avec un surplus de sérénité. Autre système «ange gardien », le moniteur d’angle mort veille à chaque dépassement, en affichant même une image sur l’écran d’instrumentation. Sans avoir eu à le malmener hors des sentiers battus, gageons que ce SUV est bien capable d’évoluer en milieu off-road, aidé en cela par sa transmission intégrale HTRAC, reliée à un sélecteur de mode de conduite. Enfin, s’il a été développé initialement pour le marché nord-américain, le Palisade est également appelé à jouer un rôle clé dans les pays de la région MENA. Le voir un jour poser ses roues au Maroc n’est pas exclu, puisqu’il serait actuellement à l’étude par le haut management de Hyundai Maroc.