A lire aussi

16-09-2019 12:44

Agrumes. La production chute dans les vergers

Les agrumiculteurs s’attendent à une sévère baisse de production oscillant entre 40 à 50%. La…
Rejoignez nous sur :

La Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) et la Banque africaine de développement (BAD) ont signé ce vendredi un partenariat stratégique. Pour la première fois de son histoire, la banque africaine accorde à la Confédération un don visant ainsi à consolider l’intégration régionale du Maroc en Afrique.  Ce don de 560.000 dollars US permettra à la CGEM de concrétiser un certain nombre de projets orientés Afrique. Il s’agit en premier d’élaborer une cartographie des échanges économiques et commerciaux africains. Une étude qui mettra en exergue les avantages import et export par pays.

L’accord a été signé par Leila Farah Mokaddem, représentante résidente de la BAD et Salaheddine Mezouar, président de la CGEM, qui a souligné, lors de son allocution le besoin de renforcer le secteur privé africain pour le développement, précisant que franchir des paliers de développement ne passe pas seulement par le soutien gouvernemental, mais aussi et surtout par le secteur privé, si les investissements étrangers sont indispensables au développement, l’entrepreneuriat l’est tout autant. la représentante de la BAD a salué le rôle majeur du secteur privé marocain dans le processus d'intégration africaine et la performance du Royaume qui figure parmi les premiers investisseurs africains sur le continent, notant que sur "la période 2013-2017, environ 80% des investissements directs étrangers du Royaume sont orientés vers l'Afrique pour une valeur globale de près de 3,7 milliards de dollars".

Elle a, en outre, qualifié le partenariat entre le Royaume et la BAD "d'exemplaire et solide", faisant savoir que cette coopération compte à ce jour plus de 30 opérations totalisant plus de 3 milliards d'euros d'engagements dans les secteurs des transports, de l'énergie, de l'eau et assainissement et de l'agriculture et dont près de 85% sont dédiés aux infrastructures.

Au-delà des accords conclus avec 28 pays africains, le Maroc renforce sa présence en Afrique à travers la diversification des échanges commerciaux et l’accompagnement des entreprises.

A travers ce partenariat, le secteur privé marocain consolide sa contribution à ce grand chantier africain. La finalité étant d’activer tous les accords conclus auparavant. C’est d’ailleurs la mission que s’assigne la commission diplomatie économique, Afrique et Sud- Sud de la CGEM.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages