A lire aussi

17-09-2019 16:24

Fès-Meknès. Al Omrane veut promouvoir le logement social à FVI

Le groupe Al Omrane vient de lancer sa caravane de sensibilisation pour la promotion des logements…
Rejoignez nous sur :

Le groupe OCP participe du 16 au 18 mai au forum de l’innovation technologique qui se tient à Paris. Le salon Viva Technology réunit plus de 9.000 startups. Une convention entre l’Université Mohamed V Polytechnique et MassChallenge, le réseau mondial d’accélération de startups, a été signée.

Dès qu’on pénètre dans l’enceinte du Paris Expo Porte de Versailles, on a l’impression de faire un pas de géant dans le futur. C’est une vraie ruche d’innovations et de solutions qui façonneront l’avenir de l’humanité. Naturellement les pionniers de l’ère numérique (Google, Facebook etc…) sont présents aux côtés de jeunes pousses dont les horizons n’ont pas de limites. Il y a aussi des opérateurs qui sont nés dans l’ère pré-numérique et qui n’ont pas l’intention de se laisser distancer dans ce virage digital mondial. C’est le cas du groupe OCP, géant mondial de la production de phosphates et d’engrais, qui occupe un stand de 50 m2. «Nous sommes là pour présenter une dynamique, celle de la transformation digitale initiée par le groupe OCP. Un virage amorcé il y a plus d’un an et demi», souligne Mohamed Laklalech, Executif Vice-Président et Chief Digital Officer.

Si les choix stratégiques de l’OCP sont payants, c’est aussi parce que le groupe marocain a su anticiper les changements. Ainsi en 2016, le groupe a lancé «l’ère du mouvement», un concept qui invite tous les collaborateurs à proposer des idées innovantes qui contribueront à améliorer les performances de leur entreprise. «Les résultats ont dépassé toutes les espérances. Les compétences ainsi que les idées créatrices de valeur ajoutées sont valorisées. Les collaborateurs sont vraiment les acteurs de ce virage digital», explique un cadre de l’OCP.

Par ailleurs, dans cet univers où les startups sont reines, l’OCP met en avant trois jeunes pousses. Il s’agit de Bots Factory, eLum et Farasha. C’est la preuve que les entreprises de «l’ancien monde» et celles «du futur » peuvent faire du business ensemble. L’OCP propose une expertise presque centenaire et ces jeunes startups des solutions nouvelles qui aideront à anticiper les bouleversements économiques qu’induit la révolution numérique. Enfin et afin de promouvoir et la recherche et l’innovation technologique une convention a été signée entre l’Université Mohammed VI Polytechnique (UM6P) et MassChallenge, réseau mondial d’accélération de startups. L’annonce a été faite lors du forum Viva Tech. «Ce partenariat vise à soutenir le programme d’innovation de l’UM6P et du groupe OCP mené en collaboration avec les écosystèmes nationaux et continentaux», a expliqué Khalid Baddou, Chief Communication Officer. Ainsi, via le programme «Bridge to MassChallenge», les deux partenaires ont pour ambition de «stimuler la vitalité économique et la création d’emplois en catalysant l’entrepreneuriat tout en travaillant sur les défis africains». Pour y parvenir, l’université Polytechnique a mis en place une nouvelle plateforme «Innovation et Entrepreneuriat», dont la mission sera de soutenir une communauté mondiale de chercheurs et d’entrepreneurs visionnaires engagés dans le développement du continent africain.

«L’Université Mohammed VI Polytechnique a établi de nouveaux standards en matière de formation au bénéfice du Maroc et de l’Afrique. Le soutien à la recherche, le support à l’innovation et l’encouragement à l’entrepreneuriat sont au coeur de la mission de l’UM6P. Notre partenariat stratégique avec MassChallenge nous permettra de connecter davantage notre continent au réseau mondial de l’innovation», a déclaré Hicham El Habti, secrétaire général de l’Université Mohammed VI Polytechnique.

Donc un cadre de développement idéal s’ouvre aux startups marocaines et africaines. «Nous mettons les startups au centre de notre écosystème. Nous ne prenons aucune participation et nous soutenons les entrepreneurs à fort potentiel et à fort impact en les mettant en contact avec les entreprises partenaires et des mentors de premier plan. Nous menons un curriculum business dispensé par des experts pour permettre aux startups de déployer leurs produits et services. Nous sommes convaincus que les startups peuvent changer le monde et nous sommes fiers de nous associer à l’UM6P et au groupe OCP pour soutenir les meilleurs entrepreneurs dans leurs domaines, pour renforcer leurs initiatives et créer de la valeur pour la société», a expliqué Matt Lashmar, directeur général de MassChallenge Suisse.


Les startuppeurs marocains ont du talent
En plus des trois startups qui accompagnent l’OCP, une quinzaine de jeunes pousses sont également présentes au salon Viva Tech. Elles sont installées sur un stand arborant les couleurs du Maroc, juste en face de celui du groupe phosphatier. Elles ont été sélectionnées par le ministère de l’Industrie, de l’investissement, du commerce et de l’économie numérique et l’Agence du développement digital en partenariat avec l’ANRT.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages