A lire aussi

11-11-2019 16:15

Cisjordanie : La commémoration du décès de Yasser Arafat vire au drame

Héros national ayant incarné des décennies durant la lutte pour l'indépendance des Palestiniens,…
Rejoignez nous sur :
 
Suivant son calendrier, Roby compte se déployer durant ce deuxième trimestre dans les régions de Rabat-Salé-Kénitra et de Tanger-Tétouan-Al Hoceima, dans la Région Fès-Meknès au cours du troisième trimestre, puis Safi-Essaouira et Agadir durant le 4e trimestre.
 
Lancée en décembre dernier à Marrakech et au mois de février 2019 à Casablanca, la nouvelle application consacrée aux petits et grands taxis compte déjà plus de 1.200 chauffeurs dans les deux villes et quelque 10.000 comptes clients actifs. Le modèle est simple : aucune commission sur les courses faites par le chauffeur de taxi, mais un forfait mensuel de 490 dirhams pour l’utilisation de la plateforme de réservation, le respect d’exigences strictes d’hygiène et de sécurité. Entre autres : pas de secondes personnes prises à bord en cours de trajet et le prix de la course affiché dès la commande du taxi.
 
« Roby est à ce jour la seule application ayant obtenu l’autorisation d’exercer à Marrakech. À Casablanca, l’autorisation devrait tomber incessamment. De plus, l’entreprise a décroché l’agrément de la CNDP sur la protection des données personnelles, faisant d’elle la seule sur le marché à avoir rempli cette condition », annonce Yann Blay, fondateur de Roby.
 
Roby veut attendre 150.000 chauffeurs de taxi sur les 240.000 actifs au Maroc dans les 5 prochaines années. Pour ce faire, l’App' s’appuie sur son partenariat avec ces leaders reconnus dans chaque ville. La startup marocaine organise à cet effet des sessions de formation destinées aux chauffeurs de taxi pour l’amélioration de leur service. « Nous avons tenu à ce jour une dizaine de sessions de formation à Marrakech et à Casablanca qui ont réuni à chaque fois 50 à 100 personnes. Ces formations sont assurées par les associés de Roby eux-mêmes et portent sur l’utilisation de l’application ainsi que l’aspect comportemental, la relation avec le client, l’accueil, l’hygiène du véhicule… », déclare Blay.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages