A lire aussi

02-12-2019 10:56

Poutine et Xi lancent un gazoduc «historique» russo-chinois

Le président russe Vladimir Poutine et son homologue chinois Xi Jinping ont salué lundi le…
Rejoignez nous sur :

À l’occasion du renouvellement de son comité exécutif, la Fondation marocaine de l’éducation pour l’emploi (EFE-Maroc) a présenté ses réalisations et ses orientations stratégiques. Détails.

La Fondation marocaine de l’éducation pour l’emploi (EFE-Maroc), l’association de droit marocain fondée en 2008, dont la mission est de donner aux jeunes chercheurs d’emploi les compétences et les opportunités nécessaires à une insertion réussie sur le marché du travail a fêté ses 10 ans d’existence au Maroc. Lors d’une rencontre avec la presse nationale, son président Anas Guennoun a présenté les réalisations et les orientations stratégiques de l’ONG au Maroc. En effet, en l’espace de 10 années, EFE-Maroc a formé et inséré dans le marché de l’emploi quelques 47.000 lauréats. Pour seulement l’année dernière, l’ONG a formé 12.000 lauréats dans les différentes régions du royaume. Une fierté que les dirigeants de l’ONG ne cachent pas. «Aujourd’hui, nous sommes fiers de nos réalisations pour le marché marocain de l’emploi. Nous assurons une croissance continue de notre mission», annonce d’emblée Jihane Lahbabi-Berrada, directrice générale d’EFE-Maroc.

Genèse
La Fondation marocaine de l’éducation pour l’emploi (EFE-Maroc) est en effet le fruit d’un constat simple : d’une part, beaucoup d’entreprises peinent à trouver des profils compétents et opérationnels et d’autre part bon nombre de jeunes ont du mal à trouver un emploi. «Ce qui s’explique essentiellement par l’inadéquation entre les compétences développées dans les établissements scolaires et les besoins du marché du travail», assure la directrice générale d’EFE-Maroc. S’y ajoutent, entre autres, les clivages sociaux et de genre. Ainsi pour répondre aux attentes des deux parties du marché de l’emploi. L’ONG vise principalement à créer un lien solide entre l’éducation et l’emploi, ceci en convertissant les jeunes en employés qualifiés et membres actifs de la société. Pour ce faire, EFE-Maroc met en place à travers une étroite collaboration avec les secteurs public et privé des formations destinées aux jeunes répondant aussi aux besoins des entreprises. «EFE Maroc cherche d’une part à mettre à la disposition des employeurs du secteur privé des employés hautement qualifiés et d’autre part à faciliter aux jeunes l’accès à un revenu stable pour améliorer leur qualité de vie et celle de leur famille», assure de son côté Anas Guennoun. Pour rappel, EFE Maroc est membre du réseau international EFE (Education For Employment), présent dans 6 pays de la région du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord : Maroc, Tunisie, Égypte, Jordanie, Palestine et Yémen. Ces filiales indépendantes sont gérées par des équipes et des conseils d’administration locaux soutenus par des bureaux de liaison et de coordination se situant aux États-Unis (New York, Washington DC) et en Europe (Madrid) ainsi qu’à Dubaï.

Approche novatrice
Plus qu’une simple association, EFE Maroc se veut être «à fort impact» pour l’employabilité des jeunes Marocains. Elle propose aux jeunes des programmes de formation en compétences techniques, comportementales et linguistiques les plus demandées sur le marché du travail et offre à ses lauréats des opportunités d’embauche dans les secteurs en croissance et créateurs d’emplois. Depuis sa création, EFE-Maroc a formé plus de 47.000 jeunes et inséré 81% des lauréats de ses programmes de formation-insertion en partenariat avec plus de 350 entreprises. De plus, l’ONG dispose d’un réseau de 500 formateurs certifiés à travers le Maroc. La fondation ambitionne par ailleurs d'augmenter le nombre de ses lauréats pour les années à venir et multiplier ses partenaires. 


Une pièce théâtrale pour toucher les jeunes

La Fondation marocaine de l’éducation pour l’emploi (EFE-Maroc) s’est lancée le défi d’aborder l’enjeu de l’employabilité des jeunes à travers une œuvre théâtrale humoristique en collaboration avec la troupe marocaine «19H Théâtre». La pièce, intitulée «Khedmouni» sera jouée une dizaine de fois à travers le Maroc en 2019 et 2020 et a déjà fait carton plein avec deux premières représentations jouées à guichet fermé. Écrite en Darija, «Khedmouni» raconte l’histoire d'Azzedine, un jeune au chômage dont le manque d’expérience, la frustration, l’impatience et la naïveté vont semer d’embûches sa recherche d’emploi. La pièce aborde de nombreux sujets d’actualité avec un contre-pied assumé : la recherche d’emploi, la quête identitaire, le sens au travail, le handicap et l’inclusion sociale, l’amour à tout âge, tout y passe.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages