A lire aussi

09-12-2019 11:11

Lalla Hasnaa préside la cérémonie du 30ème anniversaire de l'Association Al-Ihssane

La princesse Lalla Hasnaa, présidente d'honneur de l'Association Al-Ihssane, a présidé, dimanche à…
Rejoignez nous sur :
Économie

Un investissement de 350 millions d’euros avec la création de 1.200 emplois et la production de 6 millions de jantes par an. L’usine de Citic Dicastal s’installe à Kénitra et le démarrage de la production est prévu fin 2019.

U ne  importante convention d’investissement portant sur la réalisation d’un projet de production de jantes aluminium a été signée, jeudi à Rabat. Le leader chinois Citic Dicastal a jeté son dévolu sur le Maroc pour sa première présence en Afrique avec à la clé un investissement de 350 millions d’euros et la création de 1.200 emplois. Intervenant à l’occasion, Moulay Hafid Elalamy a expliqué qu’il s’agit d’un projet stratégique et pour le Maroc et pour Dicastal. L’usine devait être initialement installé à Tanger tech, mais vu que cette zone est en démarrage depuis à peine deux semaines et vu que des études complémentaires sont en cours, c’est Kénitra qui a été choisie pour accueillir le projet.

Le ministre de l’Industrie a annoncé néanmoins que la deuxième usine de Centic Dicastal élira cette fois-ci domicile à Tanger tech. Plus en détail, l’implantation de Citic Dicastal au Maroc se fera en deux phases : le Groupe développera ses activités à l’Atlantic Free Zone, à Kenitra avec un démarrage de production prévu en fin 2019, puis renforcera sa présence au Maroc à travers une nouvelle implantation à Tanger Tech. Cette première usine devra produire 6 millions de jantes aluminium par an dont 90% destiné à l’export. Les travaux démarreront incessamment pour durer au maximum 10 mois. À travers cet investissement, le ministre a souligné que le taux d’intégration se renforce de jour en jour. «Nous sommes aujourd’hui forts de 650.000 automobiles construite au Maroc par an et 200000 moteurs avec Le projets PSA. C’est le premier secteur exportateur au Maroc qui devra atteindre un taux d’intégration de plus de 65% dans les prochaines années», a-t-il étayé.

Pour sa part, Mohamed Boussaïd, ministre des finances, a indiqué que son département fera le nécessaire pour soutenir les efforts consentis dans le secteur. Il a rappelé la volonté du gouvernement de porter la part de l’industrie dans le PIB national à 23 % ainsi que la mise en place du fond de développement industriel, vecteur d’attraction des investissements. Le ministre n’a pas manqué de rappeler également la visite d’Etat que le Souverain a effectué en Chine il y a deux ans exprimant la volonté des deux pays à renforcer leurs. «Nous sommes aujourd’hui ravis d’avoir le premier producteur mondial de jantes à Kénitra. Le Maroc est une terre d’investissement de production et d’exportation. Et ce de l’avis des promoteurs dans les différents écosystèmes industriels. Le retour de nos partenaires nous encourage à aller de lavant et multiplier les initiatives» a-t-il ajouté.

Le président de Citic Dicastal, Xu Zuo, a quant à lui expliqué que cette convention signifie l’aboutissement d’un processus fructueux. «Nous avons une part de marché mondial de 30% et cette présence au Maroc nous a permis de réaliser la couverture complète dans le monde», a-t-il ajouté. «Nous allons réalisé une usine plus moderne que celle que nous avons aux États Unis. Nous sommes une entreprise d’Etat et par conséquent nous avons une réputation à défendre», a étayé Zuo. Le Groupe Citic Dicastal dispose de 30 unités de production en Europe, en Amérique du Nord et en Chine dédiées à la production de composants automobiles légers et de jantes en aluminium. Il fournit les principaux constructeurs automobiles, notamment : Renault-Nissan, PSA, GM, Ford, FCA, Toyota, Volkswagen, BMW, Audi, etc. . 

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages