Imprimer
Affichages : 1027

«C’est fini et c’est une question d’heures», confie une source sécuritaire aux Inspirations ÉCO à propos de l’interdiction de campement de migrants irréguliers dans les alentours de la gare routière d’Ouled Ziane à Casablanca. «Nous comptons nettoyer le terrain des dégâts causés par le feu survenu le 30 juin pour ensuite déloger les migrants de l’entrée de la gare», ajoute-t-il. Pour leur part, les migrants rencontrés le 1er juillet étaient déboussolés et ont passé une deuxième nuit dans la rue.