Transféré au FC Barcelone cet été pour 120 M€, Griezmann a enfin posé ses valises en Catalogne. Après une tentative ratée en 2018, les Blaugranas ont finalement mis la main sur l’ancien buteur des Colcheneros.

Après avoir déposé le montant de sa clause libératoire au siège de la ligue espagnol, comme l’exige la loi, Griezmann a quitté l’Atlético. Mais quelques jours après, l’affaire avait grand bruit à cause des dirigeants de l’Atletico qui brandissent la menace de porter plainte contre le FC Barcelone, jugeant sa manœuvre illégale.

Après que Griezmann ait fait état de son vœu de rejoindre le FC Barcelone, les Catalans ont sauté sur l’occasion et déboursent le montant de sa clause libératoire pour s’attacher ses services. Problème, le club colchenero reproche aux catalans d’avoir scellé un accord avec son ex-joueur dans un moment où sa clause était fixée à 200M€, non à 120. En effet, ils estiment avoir perdu plus de 80M€ dans la transaction, le FC Barcelone devant payer ce montant.

Selon la presse espagnole, l’Atlético n’aura pas satisfaction. En effet, la Liga, chargée d’éclairer cette affaire, a nommé un juge d’instructeur Juantxo. Ce dernier a proposé une sanction pour le moins clémente en suggérant une amende de 300 € selon le journal Mundo Deportivo. Une amende faible qui cependant pourrait être associée à un huis-clos pour le FC Barcelone. Dans tous les cas, selon de nombreux observateurs, la plainte des Colcheneors n’avait que peu de chances d’aboutir.

Le Flash Sport

0
Partages
0
Partages