A lire aussi

12-11-2019 19:26

La troupe théâtrale "Founoune" est à Dakar pour combattre l'extrémisme et le terrorisme religieux

Cette année, la troupe Founoune s'est produit dix fois dans plusieurs pays à travers le monde, à…
Rejoignez nous sur :

Les participants au 7e congrès national de l'Alliance de l'enseignement privé au Maroc ont appelé, vendredi à Rabat, l'Etat à intervenir et à soutenir financièrement la mise à niveau de l'enseignement privé au Maroc et à ouvrir un nouveau dialogue avec les parties prenantes. 

Lors d'un congrès organisé sous le thème "l'enseignement privé : réformer ou promouvoir", les participants ont insisté sur le rôle déterminant de l'Etat pour la promotion de ce secteur et l'amélioration de la qualité de l'offre de formation, à travers le soutien financier et l'adoption de nouvelles politiques tenant compte des intérêts des familles et des intervenants dans ce secteur. 

Dans les faits, l'enseignement privé contribue largement au développement du système éducatif, à travers la promotion de l'éducation et de la formation, l'amélioration de la qualité d'enseignement, la modernisation, l'élargissement et la diversification de l'offre des formations et le renforcement des connaissances et de la maîtrise des langues. 

Concernant le volet socio-économique, les participants ont indiqué que ce secteur participe à la création de plus de 6.000 postes d'emploi par an, à l'intégration des enfants des Marocains du monde et ceux aux besoins spécifiques et l'investissement dans la création et l'équipement des unités pédagogiques.

Dans ce sens, ils ont fait savoir que l'enseignement privé compte actuellement plus d'un million d'élèves, 135.000 cadres et 5.000 établissements scolaires, et enregistre un taux de croissance annuel estimé à 8%. 

Ce congrès est une occasion pour mettre en relief les réalisations de l'alliance, préserver les acquis et s’arrêter sur les défis entravant l'évolution de l'enseignement privé, ont-ils noté. 

La spécificité de ce congrès est l'ouverture sur son environnement africain, à travers la signature de conventions de partenariat avec la Tunisie et la Côte d'Ivoire en vue d'échanger les expériences et les expertises au service de la promotion de l’enseignement privé en Afrique, ont noté les participants. 

Cette rencontre constitue une étape pour le renouvellement de l'engagement de l'alliance en faveur de la promotion de ce secteur et le renforcement de ses instances internes, ainsi que l'examen de la loi cadre de la vision stratégique 2015-2030 et les cahiers de charges.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

Les dossiers des ÉCO

Les dossiers des ÉCO

0
Partages
0
Partages