A lire aussi

02-12-2019 17:44

Greta Thunberg débarque mardi à Lisbonne pour se rendre à la COP25

La jeune militante écologiste suédoise Greta Thunberg doit débarquer mardi matin à Lisbonne après…
Rejoignez nous sur :

 

Rabat Business School offre, depuis 2010 la licence « International Program in Management » (IPM) sur le campus de l’Université Internationale de Rabat, qui prépare les étudiants aux fonctions de marketing, finance, ressources humaines, logistique et stratégie d’entreprise tout en développant leurs compétences multiculturelles et internationales.:

 

Des cours progressivement enseignés en anglais (30% en 1ère année, 50% en seconde année et 100% en 3ème année) pour le bachelor IPM ;Une mobilité internationale obligatoire d’un semestre minimum en troisième année chez l’un des 70 partenaires internationaux de l’École, dans 20 pays différents ;pour le Master « Programme Grande École », 100% des cours sont déjà dispensés en anglais ;des parcours double diplômant dans des institutions prestigieuses telles que l'UQAM (Québec), Audencia (Nantes), IQS (Barcelone) ou Tongji University (Shanghai).

 

A partir du mois de septembre, les étudiants de l’IPM qui le souhaitent pourront choisir d’effectuer les trois années complètes en anglais. Les candidats non-francophones pourront même passer un concours spécifique le vendredi 5 juillet.

 

« L’éducation au management nécessite des compétences d’agilité interculturelle. Les entreprises nous réclament des jeunes diplômés certes aguerris aux techniques des sciences de gestion, mais également capables de travailler dans n’importe quel contexte culturel. Ceci implique un apprentissage spécifique basé sur l’expérimentation et la maîtrise de l’anglais. Beaucoup de familles nous réclamaient la possibilité d’offrir tout le parcours du bachelor IPM en anglais. C’est chose faite ». indique Olivier Aptel, le directeur général de Rabat Business School.

La Business School de l'Université Internationale de Casablanca (UIC) vient de lancer, en partenariat avec l'Université de Cincinnati (UC) aux Etats-Unis, un Bachelor en Administration des Affaires (BBA) (Bachelor of Business Administration), un programme dispensé 100% en anglais.

Le BBA de l’UIC est un programme intensif étalé sur 3 ans qui est accessible à la plupart des élèves titulaires du baccalauréat, qu’ils soient issus du système public ou privé", a fait savoir le doyen de la Business School de l'UIC, Jamal Boukouray.

"En plus d’être axé sur un apprentissage des meilleures pratiques commerciales et des fondamentaux en sciences de gestion notamment les principes comptables, l'économie des affaires, le droit des affaires, la gestion financière, les fondamentaux informatiques, et le marketing numérique, ce programme met l’accent sur l’acquisition du sens des affaires, des aptitudes managériales, du développement professionnel précoce et de la motivation pour réussir dans le monde des affaires" a précisé Boukouray.

S'agissant des avantages phares de ce BBA, le doyen de la Business School a indiqué que ce programme est complètement anglophone. "Il s'agit d'un diplôme reconnu par le ministère de l'Education nationale, de la formation professionnelle, de l'enseignement supérieur et de la recherche scientifique, qui donne accès aux excellents programmes d'été au sein du campus de l'UC à Cincinnati, et à des stages rémunérés, selon l'admissibilité et l'excellence scolaire", a-t-il ajouté.

Il a, en outre, souligné la possibilité de faire un échange semestriel sur l'éligibilité avec la Carl. Lindner School of Business -UC à Ohio aux Etats-Unis et d'une mobilité internationale avec le réseau de partenaires universitaire de l'UIC (Etats-Unis, Canada, Europe, et Asie).

De son côté, le recteur de l'UIC, Mounir El Araki Tantaoui a relevé que l'UIC est une université reconnue par l'Etat pluridisciplinaire qui offre aujourd'hui plus de 30 formations dans 6 pôles d'enseignements différents à savoir, le commerce et la gestion, l'ingénierie, les sciences de la santé, le droit, le management hôtelier, et les formations exécutives, faisant savoir que le nouveau programme de BBA, en affiliation avec l'Université de Cincinnati, sera ouvert à partir de l'année académique prochaine.

"Avec plus de 40.000 étudiants du monde entier, l'Université de Cincinnati est l’une des universités les mieux cotées des États-Unis. Elle célébrera son 200-ème anniversaire en novembre", a t-il noté.


L'Université Mohammed VI Polytechnique (UM6P) et MassChallenge, le réseau mondial d'accélération de startups, ont annoncé, au forum mondial de l’innovation VivaTech qui se tient du 16 au 18 mai à Paris, leur partenariat stratégique visant à soutenir l’ambitieux programme d'innovation de l’UM6P et du groupe OCP, en coopération avec les écosystèmes nationaux et continentaux.

"UM6P et MassChallenge, par le biais de son programme « Bridge to MassChallenge », unissent leurs efforts pour stimuler la vitalité économique et la création d’emplois en catalysant l’entrepreneuriat", indique un communiqué de l’Université Mohammed VI Polytechnique.

"Il s’agit d’une initiative de support aux entrepreneurs travaillant sur les défis africains, pour les accompagner dans leur démarche de développement et de mise sur le marché d’innovations", a expliqué la même source.

Grâce à sa nouvelle plateforme « Innovation et Entrepreneuriat », l'Université Mohammed VI Polytechnique vise à promouvoir et à soutenir une communauté mondiale de chercheurs et d'entrepreneurs visionnaires engagés dans le développement du continent africain. Cette plateforme fédère les acteurs d’un écosystème, œuvrant ensemble à fournir aux startups l’accès à diverses ressources en faveur de leur développement.

« L'Université Mohammed VI Polytechnique établi de nouveaux standards en matière de formation au bénéfice du Maroc et de l'Afrique. Le soutien à la recherche, le support à l'innovation et l'encouragement à l’entrepreneuriat sont au cœur de la mission de l’UM6P. Notre partenariat stratégique avec MassChallenge nous permettra de connecter davantage notre continent au réseau mondial de l’innovation », a déclaré Hicham El Habti, Secrétaire Général de l'Université Mohammed VI Polytechnique, en marge de cette signature.

« Nous sommes convaincus que les startups peuvent changer le monde et nous sommes fiers de nous associer à l’UM6P et au groupe OCP pour soutenir les meilleurs entrepreneurs dans leurs domaines, pour renforcer leurs initiatives et créer de la valeur pour la société ", a affirmé de son côté Matt Lashmar, Directeur Général de MassChallenge Suisse, cité par le communiqué.

MassChallenge est un réseau mondial d'accélération de startups sans prise de participation. Basé aux Etats-Unis, MassChallenge s'est engagé à renforcer l'écosystème mondial de l'innovation en soutenant des startups à fort potentiel de tous les secteurs. À ce jour, plus de 1.900 anciens de MassChallenge ont levé plus de 4 milliards de dollars et ont généré plus de 2,5 milliards de dollars de revenus tout en créant plus de 120.000 emplois au total. 


La feuille de route relative au développement de la formation professionnelle, présentée en avril dernier devant le roi Mohammed VI a pour objectifs de promouvoir le secteur et de restructurer ses filières conformément aux exigences du marché de travail, a indiqué Saïd Amzazi,  ministre de l’Éducation nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique .

La feuille de route relative au projet des "Cités des métiers et des compétences" vise à développer et à moderniser les méthodes pédagogiques et améliorer l'employabilité des jeunes, à travers une série de programmes, de formations et de requalification de courte durée. Elle repose sur des approches pédagogiques visant la maîtrise des langues étrangères, la diversification des compétences et l'intégration des professionnels, en encourageant la formation et l'apprentissage.

En vertu de ce document, des centres de formation professionnelle de nouvelle génération seront mis en place, notamment en créant des "Cités des métiers et des compétences" dans différentes régions du Royaume. "Ces centres sont des modèles réels et efficaces pour le développement des structures actuelles, qui seront réorganisées dans un cadre général de la mise en question des formations qu'ils offrent", a-t-il souligné.

Amzazi a indiqué que la feuille de route a pour ambition de créer des "Cités des métiers et des compétences" adaptées aux particularités et aux potentialités de la région en question et concerne les métiers relatifs aux domaines des activités appuyant le système environnemental et économique, ainsi qu'aux métiers de l'avenir dans le domaine numérique et du transfert des services.

La feuille de route permettra d'offrir, dans un premier temps, une formation dans le domaine de l'intelligence artificielle au niveau de la région de Rabat-Salé-Kénitra et de Casablanca-Settat et de développer tous les programmes consacrés aux jeunes œuvrant dans le secteur informel, afin de consolider leurs compétences techniques et transversales, particulièrement dans les langues, afin de les intégrer dans le secteur formel.


Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

Les dossiers des ÉCO

Les dossiers des ÉCO

0
Partages
0
Partages