A lire aussi

13-11-2019 16:18

Volkswagen Tiguan. Il a bel et bien évolué

Récemment repositionné pour mieux batailler, le Tiguan s’avère être un champion de la polyvalence,…
Rejoignez nous sur :

Résultat de recherche d'images pour "amine bensaid akhawayn"

Une cérémonie de passation des fonctions entre Amine Bensaid, nommé par le roi Mohammed VI président de l’Université Al-Akhawayn, et son prédécesseur, Driss Ouaouicha, s’est déroulée mardi à Ifrane.

 Bensaid, qui a démarré sa carrière au Maroc en 1994, en tant que professeur à la même université, succède ainsi à  Ouaouicha, qui a été nommé par le Roi ministre délégué chargé de l'enseignement supérieur et de la recherche scientifique, du gouvernement dans sa nouvelle mouture après restructuration.

Le Conseil des Administrateurs de l’Université Al-Akhawayn à Ifrane (UAI) a tenu, jeudi dernier, une réunion extraordinaire, au cours de laquelle MOuaouicha a passé en revue les réalisations de l’Université durant son mandat, qui a débuté en décembre 2008, indique un communiqué de l’UAI.

Pour sa part, le nouveau président est revenu sur son premier passage au sein de l’Université Al-Akhawayn allant de 1994 -année de démarrage de l’Institution- à 2009.

Bensaid s’est engagé, à cette occasion, à mettre cette expérience, ainsi que celle accumulée à l'international et, par la suite, dans le privé, au profit de l’UAI et de son développement. Il devrait présenter le plan d’action de l’Université lors de la prochaine réunion du Conseil des Administrateurs, prévue en janvier prochain.

Né à Fès en 1968,  Amine Bensaid a obtenu son baccalauréat, en 1986, au lycée Moulay Slimane de la ville. Il est titulaire d’un ‘’Bachelor of Science’’ en systèmes d’information, d’un ‘’Master of Science’’ en génie informatique et d’un doctorat en ‘’Computer Science & Engineering’’ à l’université de Floride du Sud aux États-Unis. Il est membre de Phi Kappa Phi, Golden Key, et Tau Beta Pi ''honor societies'' (sociétés honorifiques américaines).

Il a commencé sa carrière au Maroc en 1994, en tant que professeur à l’Université Al Akhawayn à Ifrane avant d’y occuper la responsabilité de chef de département informatique en 1998, et d’y être nommé en 2001 doyen de l’école des sciences et de l’ingénierie puis, en 2007, vice-président chargé des affaires académiques et de la recherche. De 2011 à 2019, il prend les rênes de l’Université Mundiapolis à Casablanca.

Il préside, depuis 2017, le conseil d'administration de la commission maroco-américaine pour les échanges éducatifs et culturels - qui gère le programme Fulbright au Maroc.

La première pierre de la construction de la faculté pluridisciplinaire de Ksar El Kebir, relevant de l'Université Abdelmalek Saadi, a été posée lundi en présence du ministre de l'Éducation nationale, de la formation professionnelle, de l'enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Saaid Amzazi, du gouverneur de la province de Larache, et du président de l'Université Abdelmalek Saadi.

La faculté pluridisciplinaire couvrira une superficie totale de 5.218 m², et constitue un investissement de 28,93 millions de DH. Les travaux s’étendront sur une période de 18 mois.

La nouvelle faculté rapprochera les établissements universitaires des étudiants de la province de Larache, en particulier dans la ville de Ksar El Kebir et ses environs.

Selon le ministre de tutelle, l'offre universitaire dans cet établissement comprendrait plusieurs divisions éducatives, en harmonie avec les compétences des étudiants de la région, notamment en ce qui concerne l'agriculture et l'industrie.

Amzazi a déclaré que la faculté sera la deuxième du genre dans la région, après celle de Larache, ajoutant qu’elle donnerait une dimension universitaire à la province de Larache avec la présence de différentes filières aussi bien ouvertes que limitées.

Résultat de recherche d'images pour "Al Akhawayn leseco.ma"

Les dernières statistiques réalisées par l'Université Al Akhawayn à Ifrane (AUI) montrent que 41% des étudiants qui ont rejoint, ce semestre, son campus sont boursiers. 184 étudiants bénéficient d’une bourse de mérite et 90 d’un soutien financier.

A noter que depuis sa création, AUI a pour vocation de soutenir les jeunes étudiants, de toutes les régions du Maroc, dans la réalisation de leurs objectifs académiques et dans l’atteinte de l’excellence. L’Université dispose d’un bureau dédié aux subventions, aux prêts et aux emplois étudiants. Ceux-ci sont accordés en fonction du mérite et des besoins financiers. Par ailleurs, l'étude statistique ressort que 20% des parents d’étudiants de l’Université exercent dans le domaine de l’enseignement.

 Pour rappel, Al Akhawayn a obtenu, en 2017, l’accréditation NECHE, accréditation la plus prestigieuse au monde, pour sa vocation internationale et son assurance qualité.

Résultat de recherche d'images pour "Cervantes leseco.ma"

Le Maroc dispose du plus grand réseau d'établissements d'enseignement espagnols à l'étranger, a indiqué, lundi à Tétouan, le secrétaire d'État espagnol à l'Education et à la formation professionnelle, Alejandro Tiana Ferrer.

S'exprimant lors de la cérémonie de lancement officiel des cours de l’année académique 2019-2020 à l’Institut Del Pilar, Ferrer a fait savoir que l'Espagne possède au Maroc du réseau le plus important de centres éducatifs et d’établissements à l’étranger, dont certains ont une longue histoire.

Lors de cette cérémonie, à laquelle ont pris part le secrétaire général du ministère de l'Education nationale, Youssef Belqasmi et plusieurs autres responsables, Tiana Ferrer a mis en avant les relations étroites d'amitié et de coopération qui lient le Maroc et l'Espagne, notamment dans le domaine de l'éducation.

Il s’est également arrêté sur les efforts du ministère espagnol de l'Éducation et de la formation professionnelle dans la poursuite de la modernisation du système éducatif des établissements situés à l'étranger, notamment par la sélection des enseignants les plus qualifiés, qui reflètent les valeurs de la culture espagnole et sont capables de briser les stéréotypes afin de créer des ponts de dialogue et de coexistence.

L'Institut Del Pilar de Tétouan, qui fête cette année son 104ème anniversaire, est le seul centre espagnol spécialisé dans la formation professionnelle situé hors du territoire espagnol, a-t-il relevé, soulignant le caractère stratégique du secteur de la formation professionnelle pour aussi bien pour le Maroc que pour l'Espagne.

De son côté, Belqasmi a exprimé sa satisfaction quant au niveau de la coopération entre le Maroc et l'Espagne, qui a permis de réaliser des résultats remarquables et d'établir un programme d'action important dans le secteur de l'éducation nationale et de la formation professionnelle.

Rappelons que la coopération entre les deux pays, dans le secteur de l'éducation, a pris un nouvel élan au cours de l'année passée grâce à la mise en place d'un partenariat stratégique entre l'Espagne et le Maroc. Citons à cet égard, la signature d'un programme de coopération linguistique et pédagogique en mars dernier et le lancement d'une série de projets de coopération visant à renforcer le programme conjoint pour l’enseignement de l'arabe et de la culture marocains dans les écoles espagnoles, en plus de la consolidation des compétences des enseignants, le renforcement de l'enseignement de la langue espagnole dans les écoles marocaines et le lancement du Baccalauréat international marocain - option espagnol.

Plus de 4.500 étudiants poursuivent leurs études dans 13 établissements d'enseignement de la Mission espagnole au Maroc, qui comptent plus de 350 enseignants, dont des professeurs de langue arabe et de culture marocaine

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

Les dossiers des ÉCO

Les dossiers des ÉCO

0
Partages
0
Partages