Imprimer
Affichages : 6655

Durant le mois de Ramadan, la majorité des consommateurs marocains voit ses dépenses exploser. Pain, dattes, poissons, thons, fromage... Avec sa profusion de plats, les repas de rupture du jeûne finissent inévitablement avec des lots de produits non consommés ou qui vont directement aux poubelles.

Et même si cela est monnaie courante dans la plupart des ménages, quand le sujet du gaspillage alimentaire est évoqué, le Marocain est catégorique: "Non au gaspillage !", dira-t-il.