A lire aussi

12-11-2019 10:02

Loi-cadre fiscale: Le FMI met la pression sur le Maroc

Le chantier fiscal fait partie des réformes demandées par le FMI. «L’équipe du FMI note avec…
Rejoignez nous sur :
Chroniques

L’exposition «Regards : Photographie camerounaise» inaugure le Project Space de la Biennale internationale de Casablanca qui aura lieu le 19 juin. Détails.

La Biennale internationale de Casablanca (BIC) annonce l’ouverture, ce 19 juin, de son nouveau Project Space à Casablanca. Celle-ci s’accompagne de son premier événement, l’exposition Regards : Photographie camerounaise qui s’inscrit dans son programme d’incubation 2019-2020, en préparation de la cinquième BIC 2020 qui aura lieu du 24 septembre au 1er novembre 2020. Désormais dotée d’un espace de 300 m2, en plus de sa résidence d’artistes Ifi try et de son Centre d’art contemporain dans la région d’Essaouira, la biennale est à présent en mesure d’accueillir à Casablanca des expositions de projets en cours d’élaboration, des projections, ateliers et rencontres. Le BIC Project Space permettra avant tout d’interagir avec la scène artistique locale, de travailler avec une diversité de publics, de mener des ateliers et formations aux métiers d’art et tenir des réunions de consultation. Le premier événement du BIC Project Space est l’exposition Regards : Photographie camerounaise représentant les travaux de Romuald Dikoumé, Blaise Djilo, Max Mbakop, Yvon Ngassam, Antoine Ngolkedo’o et Charlotte Yonga. Ce projet est né d’une collaboration entre la biennale et Yaounde Photo Network, plateforme photographique camerounaise indépendante.

En plus du médium photographique, l’espace présente du 19 au 22 juin Digital Africa : Casablanca, exposition d’art vidéo et série de projections d’oeuvres d’Afrique et de la diaspora rassemblant des vidéastes établis et émergents, sélectionnés suite à un appel à candidatures qui s’est tenu de décembre 2018 à février 2019. Les artistes sont Hakeem Adam (Ghana), Driss Aroussi (Maroc/ France), Wendimagegn Belete (Éthiopie/Norvège), Paul Emmanuel (Afrique du Sud), Badr El Hammami (Maroc/France), Khireddine Khaldoun (Algérie), Mohammed Amine Al Makouti (Maroc), Mahlöt Sansosa (Brésil/ Tanzanie), Marton Robinson (Costa Rica/États-Unis d’Amérique), Leandré le Roux (Afrique du Sud) et Carly Whitaker (Afrique du Sud). Le BIC Project Space et le programme d’incubation de la cinquième BIC sont développés par Christine Eyene, directrice artistique de la Biennale internationale de Casablanca. À l’occasion du programme de juin, la biennale développera un nouveau travail avec les jeunes publics. Par ailleurs, Christine Eyene tiendra des lectures de portfolios, ouvertes aux artistes plasticiens marocains ou résidents.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages