A lire aussi

16-11-2019 19:17

Hooliganisme mortel: 10 personnes arrêtés à Salé

La brigade anti-gang relevant du service provincial de la police judiciaire de Salé a arrêté,…
Rejoignez nous sur :
Chroniques

Le Maroc est considéré comme un partenaire important du programme Erasmus+ du fait qu’il est classé premier en Afrique, deuxième dans la région Sud-Méditerranée et huitième au niveau mondial. En effet, ce programme a permis 5.538 mobilités entre le Maroc et l’Europe dont plus de 3.000 pour les Marocains, 37 projets de renforcement de capacités et 5 projets rentrant dans les activités Jean Monnet, qui ont pour but de promouvoir l’excellence en matière d’enseignement et de recherche dans le domaine des études européennes au niveau mondial. À noter que ces activités visent également à promouvoir le dialogue entre le monde universitaire et les décideurs politiques, dans le but notamment de renforcer la gouvernance des politiques de l’Union européenne. La sélection des étudiants marocains dans les bourses d’excellence représente 8% contre une moyenne mondiale de 5%. Depuis 2015, le programme a nécessité un financement global d’environ 19 millions d’euros.

«Nous nous préparons actuellement pour le lancement de la deuxième version du programme Erasmus+ 2021-2027 qui va connaître un doublement du budget. Jusqu’à présent, les budgets et les actions exactes du programme ne sont pas encore finalisés», explique Latifa Daadaoui, coordinatrice nationale du programme Erasmus+.

S’agissant de la répartition régionale du programme au Maroc, il faut noter que toutes les universités publiques marocaines sont bénéficiaires. Ainsi dans la rubrique bourses de mobilités, l’Université Cadi Ayyad est classée en première position au niveau national, suivie de l’Université Abdelmalek Essaadi puis l’Université Sidi Mohammed Ben Abdellah. Il est est à noter que le programme Erasmus+ finance également les projets de renforcement des capacités des établissements d’enseignement supérieur (Capacity Building of Higher Education «CBHE»). Avec plus de 47 projets, trois universités assurent la dure tâche de coordination des projets. Il s’agit de l’Université Hassan 1er, l’université Hassan 2 et l’Université Moulay Ismaïl (UMI). Quant aux principaux partenaires du programme, on trouve l’Université Mohammed V, l’Université Cadi Ayyad et l’Université Abdelmalek Essaadi.

Par ailleurs, il faut noter que la Région Fès-Meknès à travers ces deux universités (l’Université Moulay Ismaïl et l’Université Sidi Mohammed Ben Abdellah) est très active dans la dynamique Erasmus+ au Maroc. En effet, la région a réussi à cumuler 398 mobilités et 15 projets CBHE, dont deux projets sont coordonnés par l’UMI. L’USMBA se distingue notamment par sa participation remarquable dans les masters d’excellence Erasmus Mundus. Depuis 2015, le programme Erasmus+ est le programme européen pour l’éducation et la formation pour tous et tout au long de la vie. Fruit de 25 ans d’expérience des programmes européens dans les domaines de l’éducation, de la formation et de la jeunesse, le programme Erasmus+ intègre l’ensemble des programmes européens précédents, notamment les programmes Tempus et Erasmus Mundus.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages