A lire aussi

10-06-2019 11:11

Sincérité budgétaire. Les écarts entre prévisions et réalisations persistent

Dès 2020, la Cour des comptes commencera à certifier les comptes de l’État pour une meilleure…
Rejoignez nous sur :
Culture

Pour préparer le très attendu Avengers : Endgame, Marvel nous présente, un mois la bataille ultime, l’histoire et les origines de sa super héroïne Carol Danvers, alias Captain Marvel, que nous avons déjà vu brièvement dans la scène post-générique d’Avengers : Infinity wars, et qui serait l’espoir qui permettra la victoire contre Thanos.

L’histoire est un flash-back se déroulant donc au milieu des années 95, bien avant la création des Avengers, ainsi la super-héroïne est la seule à pouvoir sauver la terre atteinte d'un conflit galactique entre deux races extraterrestres, les Kree et les Skrulls. On comprend très vite pourquoi elle est la seule à pouvoir le faire, et pourquoi elle serait le seul espoir contre Thanos : elle est invincible, peut-être un peu trop.

Cela n’aurait pas été mauvais avec une exploitation réussie de l’invincibilité du personnage, ce qui est loin d’être le cas ici. Ce qui fait un film d’action ce sont surtout ses enjeux, c’est ce qui fait le problème de Captain Marvel : son invincibilité fait qu’il n’y en aucun dans le film : Carole Danvers est déjà plus puissante que tous ses ennemis au début du film, et à la fin du film quand les ennemis deviennent plus puissants, la super-héroïne gagne également en puissance.

Le film se déroulant dans une ambiance années 90, avec des références aux films des années 90, s’il se veut être un hommage aux films d’action de l’époque, force est de constater que c’est un échec. Prenons, dans la même époque le film Terminator par exemple, il y a bien un enjeu, les personnages sont en danger, ils risquent de mourir, comme dans chaque film d’action on sent une tension sur le risque que le personnage principal échoue, ce qui est loin d’être le cas dans Captain Marvel.

Autre défaut du film : l’évolution du personnage, aucune évolution notable, elle est déjà puissante et amnésique au début du film, elle retrouve certes la mémoire, et devient encore plus puissante à la fin mais ça ne constitue pas un très grand changement. De plus, fallait-il vraiment rappeler qu’il s’agit d’un film Marvel, en introduisant des personnages des autres films, qui ne servent à rien : ils n’évoluent pas, et ne font évoluer ni l’histoire ni le personnage, certes, Nick Fury reçoit le beeper qui servira à appeler Captain Marvel à la fin d’Infinity Wars, mais c’est très peu pour un personnage présent tout le long du film.

Bref, les producteurs ont voulu nous présenter un personnage féminin fort, mais dans ce cas si, elle l’était un peu trop. Ce sont ces remarques qui font que le film ait une certaine « fadeur », Captain Marvel n’est pas un mauvais film, mais c’est un film qui n’a pas su profiter du potentiel qu’il a. Le personnage et l’enjeu qu’il représente pour la suite de l’Univers cinématographique Marvel aurait pu donner lieu à une meilleure aventure. Un bon divertissement, mais certainement pas le meilleur Marvel.           

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages