A lire aussi

16-07-2019 11:32

''Ziyech est meilleur qu'Özil'', selon le directeur sportif de l'Ajax

Dans un entretien accordé au magazine spécialisé Voetbal Zone, Marc Overmars, directeur sportif de…
Rejoignez nous sur :
Culture

La danse «Taskiwin» a été inscrite sur la liste du patrimoine culturel immatériel nécessitant une sauvegarde urgente de l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO). Pour célébrer cet événement, la ville de Taroudant a accueilli dimanche une manifestation culturelle et artistique. Cet évènement s'est déroulé en présence d’Aziz Akhannouch, ministre de l'Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts et de Mustapha El Khalfi, porte-parole du gouvernement, ainsi que d'une pléiade d'artistes, universitaires et représentants des médias.

Inscrite en décembre dernier sur la liste de l'UNESCO, la «Taskiwin» est une danse martiale caractéristique du Haut-Atlas occidental dont le nom provient de la corne portée par chaque danseur. Des exposés ont été présentés portant sur le processus d'élaboration et de présentation du dossier relatif à la demande d'inscription de cette danse sur la liste de l'UNESCO qui mettent particulièrement l'accent sur l'impératif de sa sauvegarde et sa préservation.

L’inscription d’éléments sur cette liste permet aux États parties à la convention de l’UNESCO pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel de mobiliser la coopération et l’assistance internationales nécessaires pour permettre aux communautés de faire vivre et de transmettre leur patrimoine culturel immatériel.
Cette manifestation a été initiée par la Direction du patrimoine relevant du ministère de la Culture et de la communication, l'Association Taskiwin pour le développement durable et l'Association Jood pour le développement.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages