A lire aussi

04-12-2018 15:33

Baisse sur les prix de certains médicaments

Le gouvernement a approuvé un amendement des groupes majoritaires à la Chambre des conseillers,…
Rejoignez nous sur :
Les Cahiers des ÉCO

En six mois, la filiale de CIH Bank a gagné plusieurs galons. Étant la première banque participative à démarrer son activité, Umnia Bank se dote d’un siège social, gage d’autonomie et d’indépendance. L’établissement se revendique désormais comme une banque universelle dotée de sa propre gouvernance, ses moyens et son processus.

Umnia Bank a mis les petits plats dans les grands pour accueillir ses actionnaires lors de la soirée d’inauguration de son nouveau siège à Casablanca ce jeudi 23 novembre. La banque participative, fruit d’un partenariat entre la Caisse de dépôt et de gestion (CDG), CIH Bank et le Qatar International Islamic Bank (QIIB) a attiré le gotha de la finance et du monde des affaires pour cet évènement célébré en grande pompe. «Ce sont deux années de dur labeur et d’étroite collaboration entre partenaires qui ont donné naissance à une banque totalement autonome», commente Abdellatif Zeghnoun, DG de la CDG. «Le siège sera opérationnel dans une dizaine de jours…le temps de tester tous les supports et d’effectuer les derniers réglages d’ordre techniques», nous confie Abdessamad Issami, président du directoire d’Umnia Bank. Pour rappel, la filiale de CIH s’est dotée d’un système d’information qui est déployé dans plusieurs banques islamiques à travers le monde. Il aura fallu pratiquement une année pour que la banque participative marocaine se familiarise avec le SI qui prend en compte les spécificités de la réglementation marocaine.

Par ailleurs, la banque qui compte aujourd’hui une centaine de collaborateurs, se revendique comme une banque participative universelle à part entière. Elle a développé ainsi -après avoir obtenu l’aval du Conseil supérieur des Oulémas- une offre complète qui regroupe l’ensemble des services relatifs à la banque au quotidien ; de financement, d’épargne et d’investissement. Lancée cet été, l’activité d’Umnia Bank reste aujourd’hui limitée à la convention de comptes et à la commercialisation des contrats Mourabaha Immobilière, en attendant que le Comité charia de la finance participative n’approuve d’autres produits. Mais cela ne saurait tarder… «Les discussions concernant les modèles de contrat comme Mourabaha Auto et Ijara Immobilière sont dans un stade avancé. Nous espérons un aboutissement d’ici fin décembre 2017», souligne Issami. Pour l’heure, la banque se concentre sur le produit actuellement disponible. D’ailleurs, en moins d’un mois, une dizaine de contrats Mourabaha a été signée. Umnia Bank compte, bien sûr, accélérer la cadence sur les prochains mois. Et pour cause, la direction a noté «un fort engouement qui témoigne de la réussite de notre projet». À cet effet, la banque qui «a déjà recruté quelques milliers de clients», entend renforcer son réseau, et ce, suivant son business plan. «Jusqu’à maintenant le calendrier a été respecté. Nous sommes actuellement à 11 agences pour atteindre à terme une vingtaine d’agences», conclut Issami.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages