A lire aussi

04-12-2019 12:58

Terrorisme: le Canada alerte ses ressortissants en Algérie

Le gouvernement du Canada a appelé ses ressortissants, résidant en Algérie, à faire preuve de…
Rejoignez nous sur :

Outre les grosses écuries comme le Real et le Barça, les réseaux sociaux assurent aux équipes du monde, à des échelons différents, un certain business. Le Raja porte le flambeau au Maroc et se place parmi les grands.

Le business ne se fait plus uniquement sur les canaux classiques; le digital et notamment les réseaux sociaux présentent aujourd’hui une belle opportunité de booster le marketing et le business du sport. La NBA, la Formule 1 et le football y gagnent du terrain. Pour ce dernier, l’attractivité des marques sur les réseaux sociaux connaît un développement à géométrie variable. Sans surprise, les grands clubs comme le Real, le FC Barcelone, Manchester United ou encore le Bayern y font aujourd’hui de gros sous. Mais qu’en est-il au Maroc ?

Le Raja, un champion
Selon l’Observatoire français du sport business, le Raja, avec 5,3 millions de followers, se hisse au 21e rang mondial derrière de grosses écuries, tout près de l’OM (7,3 M), l’AS Monaco (8,9 M), le SSC Napoli (7,3 M) et devant Porto, Benfica, le FC Séville, Valence, l’Olympique de Lyon, le Bayer Leverkusen, la Lazio... Au Maroc, les verts dominent les clubs nationaux en accaparant à eux seuls 58,2% de l’ensemble des followers des clubs de football au Maroc (9,1 millions), suivi de leur rival de toujours, le Wydad, avec 1,8 million. Jawad Ziyat, président du Raja, a affiché, dès son élection à la présidence du club, son ambition de renforcer le marketing digital. Et les objectifs attendus ont été globalement atteints dès la première année, avec un renforcement du contenu, une attractivité des annonceurs, et à la clé des recettes supplémentaires.

Comment faire ?
Le Raja a eu la chance de profiter d’un grand événement qui a déclenché un grand engouement: la Coupe du monde des clubs de 2013. En effet, trois mois avant cet événement, le Raja avait à peine 23.000 followers sur sa page Facebook. Au lendemain du Mundialito, les fans avaient franchi la barre du premier million de likes. Mais après, le club a su développer un contenu renforcé et évolutif avec beaucoup d’interactions, notamment avec le lancement d’une webradio, la couverture live de certaines séances d’entraînement, des podcasts avec en guest stars joueurs et staff technique. Bref, autant d’événements dont le public est friand et qu’il attend pour avoir un maximum d’informations. La dernière initiative en date du club est sa chaîne Youtube, à laquelle les dirigeants du club prédisent un succès fulgurant. Aujourd’hui, le Raja est troisième sur le continent derrière Al-Ahly (18,2 millions) et Zamalek (10,1 millions) mais en rapportant ces chiffres au nombre d’habitants au Maroc et à l’Égypte, le Raja, avec un ratio de 14,3%, dépasserait de loin le Zamalek (9,8%).

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages