A lire aussi

13-09-2019 13:37

Football national. La folie des grandeurs

Nous avons tiré la sonnette d’alarme au lendemain de la débâcle de la CAN 2019 quant à une…
Rejoignez nous sur :

Selon le président du cabinet d’audit KPMG, Andrea Sartori, la Juventus pourrait, grâce à l’arrivée de Cristiano Ronaldo, enregistrer une augmentation des recettes entre 100 et 130 millions d’euros par an, à partir de la saison 2019-2020. Avant de préciser que bien d’autres impacts positifs pour le club italien découleront de ce transfert galactique. 

Andrea Sartori affirme que du point de vue financier, CR7 à la Juve, est une opération très intelligente et durable. Maintenant que le quintuple Ballon d’Or est en Série A, des milliers de fans du championnat italien vont vouloir venir le voir, et nul doute que les revenus de la billetterie du Juventus Stadium vont être en hausse. De plus, alors qu’il s’agissait encore d’une simple rumeur, son arrivée a fait grimper les actions en bourse de l’équipe. Sans compter que dans les heures qui ont suivi l’officialisation de son transfert, il se serait écoulé selon Yahoo Italia, près d’un demi-million de maillots floqués au nom du numéro 7. Vendu à une centaine d’euros, ça représente environ 50 millions d’euros de ventes, mais seulement une partie va au club.

Cristiano Ronaldo est connu dans chaque coin du monde, avoir un tel champion en Italie ne peut être qu’une plus-value pour le championnat, surtout lorsqu’il faudra négocier les droits télé. Comme la Ligue 1 avec Neymar, la Série A peut espérer se vendre mieux.

Aussi, avec lui, l’image des Bianconeri ne peut que se renforcer. De fait, l’attaquant de 33 ans est suivi par de nombreux sponsors et cumule plus de 330 millions d’abonnés sur les réseaux sociaux. Son arrivée a immédiatement eu des effets positifs sur les plateformes sociales de l’écurie italienne. Qu’est-ce que la Juventus Turin n’arrive pas à faire depuis des années ? Franchir le cap symbolique du milliard d’euros en Bourse. C’est chose faite depuis lundi. L’action de la Juventus Turin a clôturé lundi à 1,02 euro à la Bourse de Milan, un niveau qui correspond à une capitalisation dépassant pour la première fois le milliard d’euros : 1,031 milliard d’euros. Il s’agit tout simplement d’un niveau jamais atteint depuis l’introduction en Bourse en 2001 du club turinois. Est-ce l’effet Cristiano Ronaldo ? Dans un premier temps, le transfert du Portugais avait provoqué la panique en Bourse.

Le 11 juillet, au lendemain de l’officialisation de son transfert, le titre de la Juventus Turin avait clôturé en chute de plus de 5%. Des investisseurs auraient déjà vendu leurs actions pour prendre des bénéfices après le bond enregistré ces dernières semaines avec les rumeurs autour du recrutement de Cristiano Ronaldo. Du 28 juin à l’annonce officielle du recrutement du joueur portugais, le titre du club de football avait pris 37,7%. Depuis le 1er juillet, l’action Juve a ainsi pris 55,15 %, passant de 0,66 euro à 1,02 euro. Rapporte «Calcio e Finanza».

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages