A lire aussi

23-08-2019 16:11

Service militaire : Plus de 900 candidats accueillis à Larache

Plus de 900 candidats convoqués au service militaire ont été accueillis à la caserne du 6ème…
Rejoignez nous sur :

Le ministère de l’Agriculture met les bouchées doubles pour organiser le secteur agricole. Depuis le lancement du PMV, le nombre des coopératives agricoles au Maroc a passé de 3.000 à 13.000 coopératives, enregistrant ainsi la création de plus de 10.000. Dans ce cadre, le ministère compte accompagner les agriculteurs organisés pour les aider à pénétrer de nouveaux marchés internationaux.

En marge de la 14eme édition du SIAM, qui se tient jusqu'au 21 avril à Meknès, le ministère de l’Agriculture a organisé, ce mercredi, une rencontre portant sur les « Coopératives agricoles entrepreneuriales : opportunités d’emploi des jeunes et d’intégration de la femme rurale ».

En ligne de mire, l’avenir des coopératives et sociétés de services agricoles et leur rôle comme levier d’emploi et d’intégration sociale.

Lors de cette rencontre, le ministre de l'Agriculture, de la Pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts, Aziz Akhannouch, a indiqué l’importance d’organiser le secteur et de regrouper le maximum d’agriculteurs sous forme de coopératives.

Pour lui, « depuis le lancement du PMV, le nombre des coopératives a passé de 3000 à 13000 coopératives, enregistrant ainsi la création de plus de 10.000 coopératives ». Et d’ajouter, « Aujourd’hui, l’organisation du secteur agricole est devenue une nécessité pour assurer un développement soutenu du secteur. Dans ce cadre, le ministère compte accompagner les agriculteurs organisés sous forme de coopératives pour les aider à pénétrer de nouveaux marchés internationaux».

Il faut noter que l’agence de développement agricole (ADA) dispose également d’un programme pour accompagner les agriculteurs dans leur transition vers des formes plus organisées. Par ailleurs, les agriculteurs devront penser à développer tout ce qui concerne le packaging et le conditionnement de leurs produits. L’objectif du ministère est de pousser les coopératives d’aujourd’hui à devenir des entreprises (des coopératives entrepreneuriales).

De son côté, le secrétaire d’État parlementaire auprès de la ministre fédérale allemande de l’Alimentation et de l’Agriculture, Michael Stübgen, a présenté aux participants l’expérience allemande en matière des coopératives agricoles. Pour lui, « le tissu coopératif allemand a connu une évolution très rapide, actuellement la plupart des coopératives allemandes sont considérées comme des entreprises privées qui contribue au développement du pays ». Dans les années 90, les agriculteurs allemands ont été forcés de se regrouper sous forme de coopératives, pour cela, le pays a adopté un statut pacifique pour les coopératives agricoles. Suite à cette décision, les coopératives allemandes ont connu un grand succès et ont développé des plateformes importantes dotées d’outils technologiques permettant la mise en place d’une agriculture plus moderne qui s’impose sur le marché mondial. « L’agriculture au Maroc est en train de vivre une phase similaire à celle de l’Allemagne », explique Stübgen. Pour lui, « il est plus facile pour un groupement d’agriculteurs d’avoir accès à des outils technologiques et de machines agricoles ». Dans ce cadre le Maroc compte bénéficier de l’expérience allemande dans ce domaine afin accompagner les coopératives agricoles dans leur développement.

Il est à noter que le Plan Maroc Vert vise le renforcement des organisations professionnelles pour créer des coopératives. L’objectif est de regrouper et d’organiser les exploitations agricoles dans des groupements entrepreneuriaux afin d’organiser au niveau national plus de 750.000 agriculteurs en coopératives agricoles. À cet effet, l’ONCA déploie son arsenal en vue d’assurer la pérennisation des efforts investis par l’état à travers des actions de formations, d’accompagnement et d’appui de ces coopératives afin de leur assurer une certaine autonomie et donc au final migrer vers une approche « coopérative entrepreneuriale ».

Pour les responsables de l’ONCA, au titre de l’exercice 2019, plus de 8300 certificats de dénomination pour la création de nouvelles coopératives ont été délivrés par l’Office du Développement de la Coopération (ODCO). Cette fibre coopérative montre selon l'Office National du Conseil Agricole (ONCA) l’intérêt que la population rurale accorde à la création des coopératives agricoles dans le cadre de l’agriculture solidaire, les projets d’agrégation ainsi que les unités de valorisation des produits agricoles. A cet effet, cet organisme accorde un intérêt primordial pour la reconversion des associations porteuses des projets pilier II en coopératives entrepreneuriales qui s’inscrivent dans la durabilité et l’indépendance financière et économique.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

Les dossiers des ÉCO

Les dossiers des ÉCO

0
Partages
0
Partages