A lire aussi

20-08-2019 14:45

Essai d'un missile américain: Moscou et Pékin crient à l'escalade militaire

La Russie et la Chine ont condamné mardi le premier essai par les Etats-Unis d'un missile de…
Rejoignez nous sur :

Plus de 1.400 exposants participent à la 13e édition du SIAM, du 24 au 28 avril, qui aborde cette année la problématique de la logistique en relation avec les marchés agricoles.

Nouvelle édition, nouveau challenge…C’est aujourd’hui que le Salon international de l’agriculture au Maroc (SIAM) ouvre ses portes à Meknès. Comme à l’accoutumée, toutes les filières agricoles sont réunies dans la capitale ismaélienne pour prendre part à  cette 13e édition, qui sera marquée par la participation de 1.400 exposants issus de 67 pays, avec plus de 850.000 visiteurs attendus. Une édition qui a choisi pour thème, la problématique de la logistique en relation avec les marchés agricoles. Si aujourd’hui, plusieurs débouchés ont été déjà identifiés pour diversifier les exportations marocaines, nombreuses sont les contraintes logistiques qui pénalisent encore l’accès à ces marchés, notamment ceux à l’export vers l’Afrique de l’Ouest, la Russie, le Moyen-Orient, l’Amérique du nord et l’Asie.

En effet, la logistique des produits agricoles représente des contraintes spécifiques essentiellement liées à la périssabilité et à la saisonnalité des produits marocains, en plus de l’éloignement géographique entre les bassins de production et les principaux bassins de consommation, le maintien de la chaîne de froid, la question du conditionnement et les contraintes réglementaires. Il va sans dire que le principal défi à relever est celui de la logistique en raison des coûts (logistiques) qui affectent la compétitivité des producteurs-exportateurs marocains et l’insuffisance de lignes directes permettant un transit time rapide. Ceci pour la simple raison que la variable logistique est intimement liée à la réussite de la politique de diversification des marchés d’export. Le but ultime étant de réduire la dépendance vis-à-vis de l’UE et assurer des débouchés commerciaux avec le triplement des volumes prévu par le Plan Maroc vert. 

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages