A lire aussi

10-12-2019 13:20

La Russie aurait déjoué plus de 50 attentats terroristes en un an

Au cours des différentes opérations de lutte contre le terrorisme engagées sur le territoire russe,…
Rejoignez nous sur :

Le statut de la société devrait être validé lors des sessions extraordinaires programmées par ses principaux actionnaires majoritaires.

La Société de développement local (SDL) dédiée à l’aménagement et la maîtrise d’ouvrage au niveau du Grand Agadir doit franchir les premières formalités administratives de création. Le statut de ladite société qui portera soit la dénomination «Souss-aménagement» ou «Agadir-aménagement» devrait être validé lors d’une série de sessions extraordinaires programmées par ses principaux actionnaires. Il s’agit du Conseil régional Souss-Massa qui détient 3 MDH du tour de table de ladite société, soit la moitié du capital. La collectivité territoriale a déjà programmé le 20 novembre 2019 sa session extraordinaire pour la validation du statut de ladite SDL.

De leur côté, la municipalité d’Agadir qui détient 2,8 MDH du capital ainsi que les communes d’Aourir, Taghazout et Drarga devront programmer aussi leur session au cours du mois de novembre ou décembre. Une fois que ladite SDL sera officiellement créée, elle devrait assurer la mise en œuvre du Plan de développement intégré d’Agadir (PDI)». Selon la mouture de la société, notamment sa raison sociale, la SDL devra se charger des travaux d’aménagement, d’équipement et de gestion des espaces publics. À cela s’ajoutent les travaux d’aménagement des espaces verts et ceux relatifs au renforcement des infrastructures de base, du réseau routier et des parkings. Il va sans dire que la soumission du statut de la SDL au processus de validation lors des prochaines sessions extraordinaires devra être suivie par le visa du wali et l’approbation effective de la Direction générale des collectivités locales. Suite à cela, la SDL devra procéder à son immatriculation au registre du commerce à l’issue de la publication de l’extrait du procès-verbal contenant la décision de son conseil d’administration.

 Par ailleurs, plusieurs observateurs craignent que cette nouvelle société soit en interférence avec d’autres structures, notamment l’Agence régionale d’exécution des projets (AREP). Actuellement, deux entités sont opérationnelles dans le cadre du mécanisme de Société de développement mentionnés dans les lois organiques n°113-14 relative aux communes et n° 111-14 relative aux régions. Il s’agit de la SDL du Grand Agadir pour la mobilité et les déplacements urbains dont les actionnaires majoritaires se composent de l’Établissement de coopération intercommunale (ECI), du Conseil régional Souss-Massa et trois autres communes du Grand Agadir. Sans oublier la SDR tourisme, dont le schéma de prise de participation est constitué du Conseil régional Souss-Massa, les ministères du Tourisme et de l’Intérieur, la Commune urbaine d’Agadir et les Chambres régionales du commerce et d’artisanat.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages