A lire aussi

03-12-2019 20:01

Beni-Mellal Khénifra : Une journée pour l’investissement dans les industries agroalimentaires

Aziz Akhannouch et Moulay Hafid Elalamy ont présidé, ce 3 décembre 2019, au siège du qualipole…
Rejoignez nous sur :

Dans le cadre de la stratégie nationale de la formation professionnelle dédiée à l’artisanat, le ministère de tutelle ambitionne de former, à l’horizon 2020, 62.000 artisans à l’échelle nationale, dont plus de 16.000 dans la province de Fès.

Pour consolider les réalisations de la vision 2015 de l’artisanat, surtout en ce qui concerne la formation professionnelle, et conformément à la stratégie nationale de la formation professionnelle du secteur de l’Artisanat à l’horizon 2020, le ministère de tutelle a tracé comme objectif de former plus de 62.000 artisans à l’échelle nationale, dont plus de 16.000 dans la province de Fès. Dans ce cadre et en parallèle avec des séminaires organisés en marge de la première édition du Salon national du cuir à Fès, les responsables de la Chambre régionale de l’artisanat ont présenté les détails du projet dédié à la construction de «l’Institut de développement des compétences des métiers de l’artisanat à Fès».

Ce projet, qui sera réalisé dans le cadre du programme «Compact II», signé entre le Maroc et la MCC (Millennium Challenge Account), nécessitera une enveloppe de 42 MDH. Il vise, entre autres, à donner une nouvelle dynamique à la formation professionnelle dans le secteur de l’Artisanat au niveau de la région, adapter les offres de formation avec les besoins du marché et renforcer le savoir-faire de la main-d’œuvre qualifiée dans le secteur. Concernant le bilan de la formation professionnelle des artisans dans la région, les responsables de la direction régionale de l’artisanat ont précisé que, «depuis l’activation du partenariat entre le ministère de la Formation professionnelle et la Chambre de l’artisanat de la Région Fès-Meknès en 2009, le nombre des inscrits a atteint quelques 8.862 en fin 2018, dont 3.894 filles. Quant au nombre de lauréats, il a atteint 4.835 personnes».

En effet, selon la dernière enquête réalisée par le département de l’Artisanat, les résultats dénotent une évolution significative du taux d’insertion par rapport aux années précédentes. Après 9 mois de l’obtention du diplôme, le taux d’insertion a atteint 71%, soit une hausse significative de 18% par rapport à la promotion 2011, et s’élève à 90%, 36 mois après l’obtention du diplôme. Quant au taux d’emploi, il est de 64.4%, après les 9 premiers mois et de 83.8% après 36 mois. L’analyse des secteurs d’activité des lauréats indique que l’adéquation entre la formation et l’emploi type exercé par le lauréat est satisfaisante. À noter qu’au moins 93% des lauréats occupés exercent dans leur domaine de formation.

Pour ce qui est de la formation continue dans les villes de Fès et Sefrou, le nombre des bénéficiaires a atteint, entre 2009 et 2019, plus de 4.570. L’Institut des arts des métiers de l’artisanat et le centre de formation Batha de la ville de Fès ont respectivement assuré la formation de plus de 1.300 et de 724 jeunes apprentis. Le nombre des personnes formées dans les métiers du cuir a atteint 476, soit 23,5% du nombre total des bénéficiaires. Il faut noter que cette année la Chambre de l’artisanat a dédié une enveloppe de 1 MDH pour la formation des fonctionnaires, cadres, des membres de la Chambre et des artisans de la région. Ces formations, programmées par la chambre, visent, dans un premier lieu, à renforcer la capacité des artisans dans la commercialisation, l’emballage et l’exportation des produits. Le programme de formation a également pour missions de sensibiliser les mono-artisans au design, à l’innovation, à la qualité et aux méthodes modernes de production, est de nature à contribuer au développement de l’artisanat marocain, à l’intégration socioculturelle et économique des artisans de Fès et au soutien de leur travail créatif.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages