A lire aussi

12-09-2019 13:42

Elections. Faut-il rendre le vote obligatoire ?

Le débat a été récemment remis au goût du jour au Maroc et dans quelques pays d’Europe. La question…
Rejoignez nous sur :

Le délai global d’exécution des études techniques est fixé à 36 mois, c’est-à-dire trois années. La date prévisionnelle de mise en service de cette première ligne BHNS n’est prévue qu’après les élections communales de 2021.

Le projet du Bus à haut niveau de service (BHNS) est toujours en phase d’étude. Porté dans le cadre du Plan communal de développement (PCD 2010-2016) de l’ancienne équipe dirigeante d’Agadir, le projet prévoit une première ligne qui reliera le port d’Agadir à Tikiouine. Mobilisation des financements, révision du Schéma directeur d’aménagement urbain (SDAU), réalisation du Plan de déplacements urbains(PDU), création de l’Établissement de coopération intercommunal (ECI) et de la SDL mobilité et déplacements…sont entre autres les facteurs qui ont retardé la concrétisation de ce projet attendu depuis plusieurs années. Aujourd’hui, bien que les appels d’offres afférents aux prestations d’assistance à maitrise d’ouvrage et de maîtrise d’oeuvre pour la réalisation de la première ligne aient été lancés, la date prévisionnelle de mise en service de cette première ligne BHNS n’est prévue qu’en décembre 2022. En clair, après les prochaines élections communales. Le délai global d’exécution des missions précitées est fixé à 36 mois. Par contre, l’étude de faisabilité a été déjà réalisée lors de l’ancien mandat dans le cadre de la coopération avec Nantes Métropole (France) et du Programme d’appui à la décentralisation (PAD) puisque la ville d’Agadir a bénéficié d’un double financement français à hauteur de 689.480 € et une contribution de 380.200 € de la part de la commune urbaine d’Agadir pour la réalisation de cette étude. Aussi, le délégataire Alsa City a été associé aux différentes étapes de la réalisation de ladite étude de faisabilité de la première ligne de BHNS. Dans ce sens, l’étude de faisabilité a préconisé la réalisation de ce projet en partenariat avec l’opérateur actuel qui a exprimé sa prédisposition à contribuer à la réalisation de ce projet, souhaité aussi par l’autorité délégante.

15,5 km et 35 stations
Actuellement, 70 MDH seront mobilisés pour la réalisation des études techniques dont le maître d’ouvrage est la SDL «Grand Agadir pour la mobilité et les déplacements urbains». Le Fond d’accompagnement des réformes du transport (FART) mobilisera 60 MDH suite à la décision de sa commission en septembre 2018 pour le financement des ces études. Les 10 MDH restants seront mobilisés par le Conseil régional Souss-Massa dans le cadre de la convention validée avec le FART lors de sa dernière session de juillet. Au total, le montant pour la réalisation de cette première ligne est fixé à 900 MDH. Dans le détail, le projet se compose de la création d’une ligne prioritaire de BHNS d’environ 15,5 km de site propre, parcourant son territoire selon un axe Nord-Sud-Est, reliant le port aux quartiers d’habitation en développement et desservant de nombreux pôles générateurs : le centre-ville commerçant et administratif, le souk, l’université, avec aménagement de façade à façade, la création de 35 stations et cinq pôles d’échanges ainsi que des systèmes (billettique, Système d’Aide à l’Exploitation et à l’Information Voyageurs (SAEIV), gestion des feux…). À noter que ces pôles d’échanges disposeront de réserves foncières pour d’éventuelles extensions et création de parkings permettant aux automobilistes venant de l’extérieur de la ville d’accéder facilement au BHNS.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages