A lire aussi

17-06-2019 13:12

OPV de Maroc Telecom. La cession des actions démarrera le 26 juin

Le prix minimum de cession de l’action Itissalat Al-Maghrib (IAM) a été fixé à 125 DH en tenant…
Rejoignez nous sur :

Entre 2015 et 2018, Marrakech a enregistré une croissance annuelle de l’activité touristique continue de 8%. La première ville touristique du Maroc a gagné, durant ces exercices, 763.224 visiteurs et 2.817.431 nuitées. Quant au taux d’occupation, ce dernier a enregistré une hausse de 11 points.

La semaine dernière, le Conseil régional du tourisme de Marrakech (CRT) a tenu son Assemblée générale ordinaire pour les exercices 2015, 2016, 2017 et 2018. Ainsi , selon le bilan du CRT, Marrakech a enregistré, durant ces quatre années, une croissance annuelle continue de 8%. La première ville touristique du Maroc a gagné durant cette période 763.224 visiteurs et 2.817.431 nuitées. Quant au taux d’occupation, ce dernier a enregistré une hausse de 11 points. Dans le détail, la ville a été visitée par 1829.000 touristes en 2015 (+7% par rapport à 2014). Quelque 5.697.000 nuitées (+9% par rapport à 2014) ont été enregistrées cette année- là.

Enfin, le taux d’occupation a été de 48%, soit +3 points par rapport à 2014. En 2016, le nombre de touristes ayant visité Marrakech a augmenté de 7% (1.970.000 touristes). Ces derniers ont enregistré 6.880.000 nuitées dans la ville, soit une hausse de 11% par rapport à 2015 et un taux d’occupation de 51%.

En 2017, le nombre de touristes a augmenté de 13% à 2.300.000 visiteurs touristes. Quelque 7.736.000 nuitées ont été enregistrées cette année, soit une augmentation de 12% par rapport à 2016. Quant au taux d’occupation, celui-ci a été de l’ordre de 53%. Enfin, l’année dernière, la ville ocre a enregistré un nombre de visiteurs en hausse de 6% (2.592.224 touristes). Les visiteurs de la ville ont enregistré 8.514.431 nuitées en 2018, en hausse de 10% par rapport à 2017. Le taux d’occupation s’est hissé à 59%. S’agissant du volet de la promotion, le bilan du CRT rappelle que ce dernier «a organisé, en partenariat avec l’ONMT, des eductours et voyages de presse au départ des différents marchés émetteurs, et a ainsi reçu durant les quatre exercices 2015 à 2018, 1.635 prescripteurs (agents de voyages et journalistes) pour assister et se familiariser avec les nouveautés qu’offre la destination Marrakech». Ce n’est pas tout puisque le CRT a participé à une dizaine de salons et manifestations touristiques (5 FITUR à Madrid, ITB à Berlin, EIBTM à Barcelone, WTM à Londres, IMEX à Frankfurt, IFTM à Paris…). Il a également pris part aux workshops et road-shows organisés en partenariat avec l’ONMT.

Sur le plan digital, le bilan du CRT a rappelé que 2015 était l’année «de début de construction d’une stratégie digitale en concertation avec l’ONMT». Il a ainsi lancé une page Facebook Marrakech qui séduit 450.000 fans. Le site www. visitmarrakech.ma a été lancé en 2016. Il s’agit là du premier portail officiel de Marrakech en français et anglais qui, au terme de 2017, a enregistré un trafic mensuel de 50.000 visiteurs, selon le CRT. À cela s’ajoute une application lancée avant la COP22 qui s’est tenue à Marrakech. Celle-ci a été téléchargée 12.000 fois à fin 2018 sur App Store et Google Play. «Ces performances ont été atteintes sans investissement en achat de motsclés », précise Hamid Bentahar, président du CRT.

L’aéroport Marrakech-Menara cartonne
Sur un autre registre, les responsables du CRT soulignent que «la mobilisation des professionnels du tourisme autour de l’aérien a donné des résultats encourageants en termes de création de nouvelles lignes et de renforcement des fréquences». Ainsi, les nouvelles liaisons aériennes avec la ville (73 nouvelles connexions) ont contribué à la hausse des performances de l’aéroport Marrakech-Menara. En effet, le nombre des passagers ayant transité par cet aéroport est passé en de 3.978.725 voyageurs en 2015 à 4.366.263 en 2017 et 5.300.000 en 2018. «Cette croissance de l’offre aérienne est appelée à continuer en 2019 et 2020», prévoit le CRT. Concernant l’activité MICE (Meeting, incentives, congrès et événementiel), le CRT a initié la mise en place du «Marrakech Convention Bureau» dédié à la promotion de ce segment, qui a été boosté ces dernières années grâce par, notamment, la COP22 tenue en 2016.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages