A lire aussi

16-11-2018 08:41

L’OM recrute !

Le mercato de l'OM risque d'être agité tant dans le sens des arrivées...que des départs. Selon les…
Rejoignez nous sur :

Les autorités de la ville de Casablanca placent sous scan, les délégataires des services de propreté. Une plateforme numérique de gestion de la propreté sera mise en place pour suivre en temps réel, via GPS, l'activité des délégataires et appliquer les pénalités en cas de non-respect des engagements.

C’est ce qu’a annoncé Casa Prestations dans un communiqué, expliquant que ce suivi concernera tout le processus de collecte et de nettoiement. Il sera opéré en temps réel dans le but d’améliorer les prestations de propreté.

Selon la société de développement local (SDL) en charge du développement, de la gestion, de l’accompagnement, du suivi et de l’évaluation des prestations de service public local, un appel d’offres pour la mise en place de la plateforme numérique en question a été lancé et la date limite de dépôt des offres a été programmée pour fin octobre.

Les objectifs consistent à disposer d’un outil de communication et de partage documentaire, à permettre aux parties la collecte, l’analyse, le traitement, la visualisation et le suivi des données d’exécution des prestations déléguées et aux délégataires d’optimiser les services rendus aux citoyens et d’améliorer leur productivité.

Ils tendent également à fournir un outil transparent de contrôle des moyens mis en œuvre et leur traçabilité par le délégant, à concevoir, planifier et concerter la modification des services et, par conséquent, à faire respecter les termes de référence de la délégation de service.

La plateforme, à laquelle aussi bien le délégant que les délégataires y seront connectés, comportera deux volets à savoir le «suivi» et les «pénalités». Le premier est censé permettre à la ville d’avoir des données du réseau routier navigable, des gros producteurs de déchets et les données métier (circuits, sectorisation, conteneurisation…).

En détails, il servira ainsi de connaître à tout moment la position des véhicules de nettoiement au moment de la requête (via GPS), de collecter les données relatives à la circulation des véhicules, de produire des indicateurs journaliers du service de propreté (date et heure de début et de fin des tournées, temps de collecte, temps de transport, nombre de vidange des conteneurs) et de donner un accès aux délégataires pour aider à la décision par anticipation et pour fournir des réponses rapides aux événements quotidiens (grèves, circulation, intempéries…).

Le module «pénalités» proposera la possibilité de paramétrer les événements passibles de pénalités comme la non réalisation de circuit, la non réception d’information de suivi de la part d’un véhicule…

La ville avait résilié ses contrats avec Sita Blanca (octobre 2017) pour désaccord dans la révision du contrat et avec Averda (mai 2018) dans le but d’homogénéiser les méthodes de travail et la flotte dans le cadre du lancement du nouvel appel d’offres.

Le Conseil de la ville a lancé, en juillet dernier, un appel international à concurrence pour la gestion déléguée des services de propreté qui porte sur quatre lots: Anfa et El Fida-Mers Sultan, Hay Hassani et Aïn Chock, Moulay Rachid et Ben M’sik et, enfin, Aïn Sebaâ-Hay Mohammadi et Sidi Bernoussi.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages