A lire aussi

17-09-2018 10:21

Aquaculture. Le cahier des charges type validé

Une nouvelle décision émanant du département de la Pêche approuve le modèle-type du cahier des…
Rejoignez nous sur :
Jawad Hilali, président de la Chambre des pêches maritimes de l’Atlantique Centre - Agadir (CPMA)

Le patron de Zima Fisheries, opérant dans la pêche hauturière, a été élu à l’unanimité des voix lors d’une Assemblée élective tenue la semaine dernière au siège de l’Institut supérieur des pêches maritimes (ISPM). Il dévoile les priorités de son bureau.

Quelles seront vos priorités, à la tête de la Chambre des pêches maritime de l’Atlantique Centre - Agadir ?

Il s'agira d'unifier les acteurs du secteur de la pêche, qui représente 6% du PIB de notre région, mais aussi de renforcer la coordination entre les différents maillons, notamment les segments hauturier, côtier, artisanal et de l’aquaculture afin qu’il n’y ait jamais de tensions entre les différentes composantes, et par conséquent assurer le bon fonctionnement de notre entité. Il va sans dire que chaque branche d’activité tend à défendre ses intérêts, mais notre objectif primordial est de fédérer les différents segments autour d’un intérêt général et de rapprocher au maximum les points de vue liés aux questions qui touchent le secteur, essentiellement vis-à-vis des pouvoirs publics, pour aboutir à des décisions consensuelles.

Comment fédérer les professionnels autour de ce principe d’intérêt général ?
Nous tablons essentiellement sur l’homogénéité de la nouvelle équipe dirigeante et sur le partage d’une vision commune. Une feuille de route revêtant la forme d'un plan d’action est en cours de réalisation par le bureau. Cet outil nous permettra de concrétiser nos engagements durant ce premier mandat.

L'élection d'un président appartenant au segment hauturier ne suscitera-t-elle pas de tensions ?
Deux présidents ont dirigé cette chambre professionnelle depuis sa création, à savoir Lahcen Bijdiguen et Abderrahmane Sarroud. Lors de l’Assemblée élective, marquée par ma candidature unique, j’ai été élu à l’unanimité des voix (32 voix présentes), de l’ensemble des segments. Cela dénote de la confiance des professionnels. Et avant d’être un opérateur de la pêche hauturière, j’ai commencé ma carrière professionnelle en 1979 dans le segment côtier en tant que pêcheur à la palangre et sardinier. Il ne faut pas oublier que le premier et le deuxième vice-président du bureau, à savoir Abdelkarim Foutat et Abderrahim El Hebza, appartiennent tous deux au segment côtier, tandis que les autres membres ont accumulé une grande expérience qui servira à l’amélioration des performances de notre entité. De plus, Mohamed Oumouloud, qui opère dans le segment côtier, a été élu président à la tête de la Fédération nationale des pêches maritimes, remplaçant l’ancien président Malainine Hibatou Al Abadila, qui appartenait au segment hauturier et qui a accumulé 18 années d'expérience à la tête de cette entité. Le premier point qui sera abordé par le bureau à la prochaine réunion concernera le segment artisanal.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages