A lire aussi

19-09-2018 13:25

Vidéo. Un groupe Facebook se mobilise contre le service militaire

Face à l’annonce du rétablissement du service militaire, lundi 20 août 2018 en Conseil des…
Rejoignez nous sur :

C’est la 3ème opération chapeautée par Al Omrane Agadir en tant MOD après les projets de réhabilitation du Souk El Had et de la Kasbah d’Agadir Oufella. Le budget mobilisé pour l’étude a été fixé à 1,70 MDH dont 7% des redevances, sans taxes comprise, pour Al Omrane Agadir.

Longuement abandonnée à son sort, la Vallée des oiseaux, étalée sur près de 3 ha au niveau de la zone touristique à Agadir, fera prochainement l’objet d’une étude de réhabilitation. Et se sont les cabinets français «AP.Culture» et «Horwath HTL» qui assisteront, pour la réalisation de cette étude, le maître d’ouvrage délégué (MOD) qui est le groupe Al Omrane Agadir. Il va sans dire que c’est la troisième opération chapeautée par Al Omrane Agadir en tant MOD après les projets de réhabilitation du Souk El Had (Agadir) et la Kasbah d’Agadir Oufella, qui ont mobilisé respectivement des budgets de 160 et 60 MDH. Cette nouvelle opération a été officiellement formalisée dans le cadre d’une convention de partenariat validée entre la société Al Omrane Agadir et le Conseil préfectoral d'Agadir Ida Outanane, qui gère cet espace qui a été cédé à la préfecture d’Agadir en janvier 1987.

Au total, le budget mobilisé pour cette étude a été fixé à 1,70 MDH dont 7% des redevances, sans taxes comprise, pour la société Al Omrane Agadir. D’une durée d’une année, cette convention a été validée dans le cadre de la session ordinaire du conseil préfectoral d'Agadir Ida Outanane, tenue en ce début de semaine. Elle a été suivie, ce mercredi, d’une réunion d’initiation afférente à l’étude pour la définition, la faisabilité et la programmation de projet de rénovation de la Vallée des oiseaux, au siège de la wilaya de la région Souss-Massa. Dans le détail, l’étude qui durera 5 à 6 mois sera effectuée par une équipe composée de 6 experts français alors que la mission sera articulée autour de trois principales phases, à savoir la réalisation d’une analyse dynamique afin de mettre en perspective l’évolution des besoins du parc et ses fonctionnalités en plus de la présentation du concept et ses conditions de faisabilité ainsi que l’élaboration du programme général de consultation et l’assistance en phase de concours. Concrètement, le cabinet d’experts livrera, mi-novembre, sa première phase d’étude. Mais il va sans dire qu’avant la mise en œuvre de cette étude, le Conseil préfectoral doit effectuer aussi des arbitrages par rapport à plusieurs questions dont le mode de gestion de la Vallée, la viabilité et la pérennité économique du site au lieu du principe de la gratuité en plus des enjeux d’insertions urbaines par rapport à l’environnement immédiat de la Vallée.

À l’issue de la première visite de cette équipe, trois éléments ressortent de la situation actuelle de la Vallée des oiseaux qui génère une multitude de pratiques touristiques. Elle a besoin, selon les cabinets d’experts, d’une transformation profonde et un repositionnement de ses fonctions avec une démarche à plusieurs échelles en ce qui concerne l’environnement immédiat (ville, quartier et site). Sur le plan conceptuel, les premières réflexions préconisent la redéfinition du rôle de cet espace qui nécessite un nouveau mode de gestion. Il s’agit d’offrir aux usagers un espace ludique et de découverte qui prend en considération la conservation et le bien-être des espèces animales, la pédagogie en plus de la recherche scientifique et le divertissement. Enfin, un droit d’entrée payant permettrait d’assurer la viabilité économique du projet. 

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages