A lire aussi

03-12-2018 10:13

Fruits & Légumes. Le Sifel annulé

Le Salon international des fruits et légumes (Sifel), qui devait se tenir en cette période de…
Rejoignez nous sur :

Lors de l'AGO du mois de mai, les élus de la commune de Meknès ont formulé une pétition au conseil de gouvernement pour la création d'une zone franche dans la ville. Les membres demandent également à changer le nom de l'aéroport Fès-Saïss pour lui donner un aspect régional.

Dans le but de permettre à la ville de Meknès d'être économiquement attractive et lui permettre d'accueillir plus de multinationales spécialisées dans la fabrication des produits destinés à l'export, les élus communaux ont validé, dernièrement lors de l'AGO du mois en cours, une lettre de cadrage qui consiste à formuler une pétition au gouvernement pour la création d'une zone franche, et ce à l'instar des villes de Tanger, Kénitra, Rabat et Agadir. En effet, la ville meknassie enregistre actuellement un manque de zones industrielles avec l'inexistence de liaisons directes aux différents ports du royaume. «Actuellement, à cause du manque de zones industrielles et d'une autre franche, nous avons perdu plusieurs investisseurs potentiels qui ont choisi d'investir dans d'autres villes», explique Abdellah Bouanou, maire de la ville de Meknès.

Il faut noter que malgré ces nombreuses difficultés, la ville a été choisie par des entreprises chinoises, japonaises et américaines, pour la création d'unités spécialisées dans la fabrication de câbles électriques destinés à l'export, investir près de 700 MDH et créer de plus de 7000 postes d'emploi. Les membres du conseil se sont également mis d'accord pour adresser une pétition au gouvernement afin de changer la dénomination de l'aéroport Fès-Saïss et lui donner le nouveau nom d’«aéroport Fès-Meknès». Il faut noter qu'avant la mise en place de la nouvelle répartition de la régionalisation avancée, les responsables de la ville ont réclamé à plusieurs reprises, la construction d'un aéroport propre à Meknès. Vu que ces demandes n'ont pas trouvé place dans les rubriques du budget de l'État, les membres de la commune comptent solliciter le gouvernement pour changer le nom de l’aéroport et lui donner un aspect régional; de même qu'ils ont voté lors-de cette rencontre- une convention de partenariat avec l'université Moulay Ismaïl de Meknès, pour le financement de recherches scientifiques appliquées. Avec une enveloppe d'1,5 MDH, cette convention permettra à de nombreux doctorants-chercheurs à l'université, de bénéficier d'une bourse de recherche pour financer leurs études. Les élus ont également validé la création d'une faculté spécialisée dans la médecine dentaire ainsi qu'une nouvelle école nationale de commerce et de gestion (ENCG).

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages