A lire aussi

04-12-2019 11:32

La MAP dénonce l'AFP pour apologie du séparatisme

Réagissant à du contenu publié par l'AFP, l'Agence Maghreb Press révèle le caractère subjectif de…
Rejoignez nous sur :

L’extension de la ligne 2 du tramway de Rabat‐Salé a été confiée au Français Colas par la Société du tramway de Rabat‐Salé pour 29 millions d'euros.

La Société du tramway de Rabat-Salé entamera les travaux d'extension de la ligne 2 du tramway de la capitale dès août 2017, et son choix s'est porté sur le groupement composé de Colas Rail, filiale du Français Colas (groupe Bouygues), spécialisée dans les travaux ferroviaires, et de sa filiale marocaine GTR. Le montant du contrat s'élève à quelque 29 millions d'euros (à peu près 321,78 MDH), et la ligne devrait desservir le quartier Yacoub Al Mansour à Rabat et le nouvel hôpital de Salé.

Par ailleurs, l'accord comprend la réalisation des plateformes, la pose des voies ferrées et de la signalisation ferroviaire sur une longueur de 7 km, ainsi que la création d’un couloir de remisage supplémentaire dans le dépôt de Hay Karima et le déplacement de la station «Gare de Salé». La mise en service est prévue courant 2019 (durant le deuxième semestre). Avec ce contrat en poche, Colas Rail, qui est derrière les lignes 1 et 2 du tramway de Rabat-Salé et la ligne 1 du tramway de Casablanca, confirme une nouvelle fois son expertise dans les moyens de transport en commun et la conception de lignes de tramway.

Aussi, Colas Rail achève actuellement, dans le cadre d’un contrat en conception‐réalisation, la pose de la voie ferrée et de la caténaire de la première ligne à grande vitesse (LGV) marocaine, qui reliera Tanger à Kénitra et qui devrait être livrée fin 2017/début 2018. La filiale, qui aiguise davantage son expertise au fur et à mesure qu'elle engrange les contrats, avait remporté, en 2016, deux marchés en Algérie en partenariat avec l’entreprise de travaux publics algérienne Kou.G.C, d’un montant de 168 millions d’euros – 86 millions pour sa part – sur l’extension du métro d’Alger. Colas Rail avait également créé, en mars dernier, sa filiale Ramfer, spécialisée dans la maintenance du matériel roulant ferroviaire. Une activité stratégique dans laquelle le groupe Colas souhaite se positionner sur toutes ses installations. Il n’est pas à écarter qu’une antenne ouvre bientôt au Maroc (à Casablanca ou Rabat) afin d’assurer les travaux de maintenance et, ainsi, de faire profiter les lignes marocaines de tramway et de TGV de son savoir-faire en la matière.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages