A lire aussi

04-12-2019 16:48

Campagne de dépistage du Sida dans les établissements pénitentiaires

Résultat de recherche d'images pour "dgapr leseco.ma"
La Délégation générale à l'administration pénitentiaire et à la réinsertion (DGAPR) organise une…
Rejoignez nous sur :

La plateforme web Dar Al Moukawil s’est enrichie de structures physiques. C’est à Aït Melloul que le groupe Attijariwafa bank a décidé de lancer son réseau de proximité, constitué de 15 centres dédiés aux TPE.

Les très petites entreprises (TPE) ont de réelles difficultés de gestion de la trésorerie, et il faut continuer à améliorer leur financement afin de développer leur taux de réussite. C’est le constat qu’a fait Mohamed El Kettani, PDG d'Attijariwafa bank, lors de l’ouverture officielle, vendredi dernier, du premier centre Dar Al Moukawil à Aït Melloul. Et à travers cette ouverture, qui intervient après le lancement de la plateforme digitale éponyme, Attijariwafa bank veut être davantage à l’écoute des TPE via la concrétisation de son réseau de proximité constitué de 15 structures physiques qui proposent aux TPE des prestations sur-mesure d’information, de formation et de mise en relation fournies par des conseillers spécialisés. À cet égard, après Aït Melloul, d’autres centres suivront d’ici fin 2018 selon le top management d'Attijariwafa bank. «L’idée est d’accompagner les TPE à travers un service spécifique durant leur cycle de vie. Et le point de départ commence par la création de la très petite entreprise qui est un segment porteur de valeur socio-économique et d’employabilité au Maroc», explique Issam Maghnouj, responsable du marché des très petites entreprises à Attijariwafa bank. Concrètement, près de 100 personnes ont déjà bénéficié des services d’accompagnement de Dar Al Moukawil qui a ouvert ses portes, il y a deux semaines, à Aït Melloul. Le centre regroupe quatre composantes dont un espace numérique doté d’automates de libre service bancaire et de bornes interactives (tablettes et écrans) pour permettre aux visiteurs du centre une souplesse dans l’accès aux services de la banque et aux conseillers de Dar Al Moukawil.

Formations gratuites
À cela s’ajoute un espace où des guides sont proposés, tandis que quatre conseillers sont également disponibles sur place afin d’apporter des éclairages aux TPE et un accompagnement de toutes leurs préoccupations. Le centre est également doté d’espaces offrant des formations et des séminaires thématiques quotidiennement animés par des experts. «Toutes les personnes (clients et non clients de la banque) qui portent des projets de TPE peuvent venir à Dar Al Moukawil pour renforcer leurs compétences en termes de processus de création d’entreprise afin de développer leur projets ou tout simplement accéder aux marchés ou bénéficier de la mise en relation avec les partenaires et activer les mécanismes de l’État dédiés au soutien des TPE», ajoute Issam Maghnouj. Actuellement, des formations gratuites sont déjà dispensées aux bénéficiaires, et le groupe procède par sélection d’équipes homogènes. «Les canaux pour approcher ce tissu passent par les réseaux de distribution de la banque, mais le travail avec nos partenaires, notamment les chambres et les fédérations qui gravitent autour de la TPE», précise Issam Maghnouj.


Mohamed El Kettani
PDG d’Attijariwafa bank

Les Inspirations ÉCO: Pourquoi avez-vous choisi de commencer par Aït Melloul ?    
Mohamed El Kettani : C’est une commune qui se situe au cœur d’une région connue pour sa fibre entrepreneuriale et ses activités économiques, en plus de la prise de risque de son tissu entrepreneurial en termes de création d’entreprises. Ce premier centre de Dar Al Moukawil, inauguré à Aït Melloul, n’est pas seulement un centre d’information, mais aussi de formation et d’accompagnement des TPE déjà existantes et à la recherche de leviers de développement ou qu’elles soient, en phase de création ou simplement au niveau de l’idée.

Pourquoi la question de l’accompagnement est si importante pour votre institution ?
La question du conseil et de la formation est primordiale pour améliorer le taux de réussite des TPE, en particulier durant les trois premières années où le risque est omniprésent. C’est pourquoi nos conseillers sont mobilisés pour accompagner les TPE à travers l’évaluation de leurs études de faisabilité économique, leurs business plans ou encore les autres services, notamment bancaires et financiers. Au titre de 2016, notre banque a financé 19.500 projets de petite taille. Pour la maîtrise du risque, AWB a mis en place un modèle qui a été couronné de succès en Asie à travers la mise en place d’un système de scoring dédié à la TPE. Et à partir des prochaines années, notre banque financera davantage les TPE grâce à ce dispositif. Je tien s à préciser par ailleurs que chaque région a ses spécificités. Dans ce sens, les formations répondent à la spécificité sectorielle de chaque entreprise.


Les TPE, un marché clé pour Attijariwafa bank  

À travers cette ouverture, le groupe Attijariwafa bank se positionne au-delà du simple corps de métier d’une institution financière en misant notamment sur la croissance de segment. C’est pourquoi l’institution bancaire s’est engagée, en 2016, à financer 25.000 nouvelles TPE pour un montant de 5 MMDH. Mais Attijariwafa bank reste la première institution qui dispose désormais d’un «espace conseil» baptisé «Dar Al Moukawil». Plus concrètement, ce nouveau projet se décline sous deux aspects: le premier se matérialise par une plateforme web dédiée au conseil et à l’accompagnement des très petites entreprises (TPE), et le deuxième se manifeste par l’ouverture de nouvelles agences dédiées (15 d’ici 2018) au conseil et à l’accompagnement de cette catégorie d’entreprises aux besoins spécifiques.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages