A lire aussi

13-12-2019 08:51

Académie française: Abdeljalil Lahjomri reçoit le Grand Prix de la francophonie

Le Secrétaire perpétuel de l’Académie du royaume du Maroc, Abdeljalil Lahjomri, a reçu, jeudi à…
Rejoignez nous sur :

Ce musée de nouvelle génération qui se veut à la fois historique, scientifique, culturel, pédagogique et ludique ouvrira ses portes au grand public le 2 mai prochain. Étalé sur 5 hectares, ledit musée sera composé d’un bâtiment d’exposition et d’un grand parc de 3 hectares qui sera considéré comme un modèle de revitalisation de la palmeraie. Ce projet a nécessité un investissement de près de 163 MDH.

C’est une bonne nouvelle pour les amateurs d’histoire et de sciences. En effet, Marrakech vient de se doter d’un nouveau musée dédié au patrimoine hydraulique marocain qui a pour vocation de préserver la mémoire, de valoriser et de diffuser l’expérience du Maroc comme référente en matière de gestion de l’eau au niveau mondial. Sous le nom de «Musée Mohammed VI pour la civilisation de l’eau au Maroc - Aman», cette nouvelle référence historique va ouvrir ses portes au public à partir du 2 mai courant. Ce nouveau projet, unique en son genre est une initiative du ministère des Habous et des affaires islamiques en partenariat avec l’agence allemande de coopération internationale (GIZ). Sa création entre dans le cadre du fonds d’appui à la bonne gouvernance MENA du ministère fédéral allemand de la Coopération économique et du développement.

D’après les responsables du  musée, «ce dernier dédié aux ressources en eaux est consacré à la fois à la dimension spirituelle, aux usages hygiéniques et rituels, aux usages économiques et aux techniques traditionnelles, à la connaissance du patrimoine juridique et de négociation dans le domaine de l’eau». Cette grande entité à caractère scientifique veut être le plus grand musée traitant de la thématique de l’eau en Afrique et se positionner comme un centre d’interprétation contemporain et interactif ainsi qu’un lieu d’enseignement et de formation.

Via une plateforme de scénographies, maquettes, cartes, photos, documents manuscrits, supports audiovisuels multimédia, le musée aura pour mission de servir de véritable ossature aux ressources muséographiques. Il sera un lieu attrayant et novateur pour le grand public et offrira une expérience d’immersion dans la thématique de l’eau, faisant l’objet d’un traitement scénographique différencié, magnifié par un show son et lumière spectaculaire. D’un investissement de 163MDH, le  musé Aman s’étale sur  5 hectares et se compose de 2 parties, le projet du parc et le bâtiment. Celui-ci comprend un auditorium, une cafeteria, une librairie boutique et enfin la tour de l’exposition permanente. Cette dernière est aménagée sur trois niveaux et offre aux visiteurs quatre axes distincts, à savoir la question de l’eau et de la science, l’eau et de l’homme à travers l’histoire, des défis et des nouvelles technologies relatives au domaine ainsi que des réalisations hydrauliques contemporaines du royaume et de l’avenir.

D’un autre côté, en tant que continuation du musée, le projet du parc est étalé sur 3 hectares et sera considéré comme un modèle de revitalisation de la palmeraie. Il faut préciser également que ce projet a été réalisé par un comité scientifique chapeauté par Ahmed Taoufik, ministre des Habous et des affaires islamiques et composé d’éminents experts et grands ingénieurs marocains dont notamment Mehdi Benzekri, feu Mohamed Al Faiz, Abdelkbir Zahoud et autres. Le volet architectural du musée a été confié à Rachid Skali Houssaini, la muséographie à Ahmed Ghazzali de la société K Nour et la réalisation de l’exposition permanente à la société Museums et Expos International Limited.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages