A lire aussi

19-02-2017 12:39

Le Ministère de l’équipement lance l’application mobile « MaRoute »

Le Ministère de l’équipement, du transport et de la logistique a lancé une nouvelle application…
Rejoignez nous sur :

La Place des Nations Unies retrouvera-t-elle son lustre d’antan ? En tout cas, selon la SDL Casa Patrimoine, en charge de l’exécution du projet de valorisation de la place ainsi que de la réhabilitation de la coupole Zevaco, les travaux vont bientôt être lancés. L’évacuation des squatteurs (marchants ambulants, SDF etc...) a commencé vendredi dernier.

Vendredi 6 janvier, sur la Place des Nations Unies, vers le coup de 16h00, la tension était très palpable chez les marchands ambulants, qui, depuis ces dernières années, squattaient la zone, au vu et au su des autorités locales. La raison de cette colère, une grosse opération d'évacuation des lieux menée par des policiers et des agents d’autorités locales, avec à leur tête le gouverneur de la préfecture d’Anfa. Serait-ce les premiers préparatifs pour le grand nettoyage, comme cela nous a été révélé par une source sûre ? Des sources officieuses à la wilaya de la Région Casablanca-Settat ont, elles-aussi, affirmé, qu’une action très importante serait en préparation depuis quelques jours.

Cette opération, qui doit démarrer aujourd'hui porte sur la revalorisation de la Place des Nations Unies ainsi que sur la réhabilitation de la coupole Zevaco. Il était d'ailleurs temps que les autorités se préoccupent du sort de cette place, située au cœur du centre historique de Casablanca, juste en face de l'hôtel Hyatt Regency, fleuron de l'hôtellerie locale. Squattée le jour par les marchands ambulants, les mendiants, les SDF et la nuit par les prostituées et autres malfaiteurs, la place était en pleine désolation. Au grand dam des commerçants et des riverains. Le passage piétonnier «Al-Kora Al-Ardia» (le globe terrestre), lui, s'est transformé en dépotoir et urinoir. Pourtant, le coup de lifting opéré à l'ensemble du boulevard Mohammed V, lors de la réalisation du tramway n'a pas eu l'effet escompté. «En effet, les marchands ambulants ont investi les lieux et on a laissé la situation pourrir. Aujourd'hui, tout notre business en souffre», déplorent des commerçants. Pour les associatifs de l’ancienne médina, la responsabilité incombe aux autorités locales qui ont fermé les yeux sur l’anarchie qui s'est développée sur et autour de la Place des Nations Unies. «Les responsables de la ville doivent intervenir d'urgence pour éviter le pire.

La situation risque à tout moment d’exploser, et menace la vie des visiteurs de la place, mais aussi des usagers du tramway. Lors de la célébration de la fin d’année, il y avait beaucoup de monde ici, et on aurait pu assister à des drames, notamment à cause de l'utilisation de dizaines de bouteilles par des vendeurs de sandwichs et de frites», affirme Moussa Sirajeddine, président de l’association Ouled L’Mdina. Un courrier a été adressé aux autorités locales et au ministre de la Justice pour remédier à la situation. Selon des sources bien informées, le dossier a été à l’ordre du jour de plusieurs réunions tenues à la wilaya et à la préfecture d’Anfa : «Nous sommes conscients de l’anarchie qui existe dans cette zone.

Le projet porté par le Conseil de la ville va permettre à la Place des Nations Unies de se faire une cure de jouvence». À Casa Patrimoine, qui n’est autre que le maître d’ouvrage, on présente le projet comme une opération idéale à même de redonner à la zone son lustre d’antan. La SDL, en charge de la préservation du patrimoine de la ville devait, en septembre, prendre possession de cette zone pour en entamer le processus de réhabilitation et de rénovation tant attendue par les Casablancais. «Avant d’entamer les travaux relatifs à un tel chantier, il a fallu mener des études et préparer des appels d’offres. Ces derniers ont d’ailleurs été lancés, il y a un mois et demi, pour la désignation de la société chargée de la réalisation des travaux», est-il indiqué. Maintenant, l'on sait que la réhabilitation de la place nécessitera une enveloppe de 14 millions de DH et le chantier sera bouclé en décembre prochain.

À cette date, le passage souterrain, qui proposera des activités commerciales, sera rouvert aux usagers. C'est l’architecte Souad Belkaziz qui pilotera les travaux. Alors que les travaux du projet de réhabilitation de la coupole Zevaco n’ont pas encore été entamés, des critiques ont déjà été exprimées à l’encontre de ce projet. Pour Rachid Haouch, architecte urbaniste, quelque soit l’aménagement qui sera fait au niveau de la Place des Nations Unies, il y aura toujours des problèmes. «On aurait pu faire de la Place des Nations Unies une grande place, comme on en fait, ailleurs, dans d’autres pays comme la France. Et ce, par la création d’un tunnel du côté de Haytt Regency vers l’avenue des FAR», dit-il.  

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO