A lire aussi

12-11-2019 10:02

Loi-cadre fiscale: Le FMI met la pression sur le Maroc

Le chantier fiscal fait partie des réformes demandées par le FMI. «L’équipe du FMI note avec…
Rejoignez nous sur :

Le Prix Mondial d’Architecture et de Design (Prix Versailles), catégorie « Gares et Stations », décerné, jeudi soir à Paris, à la nouvelle gare ferroviaire de Kenitra qui a remporté la mention «Extérieur », est une reconnaissance de l’effort mené par Sa Majesté le Roi pour le développement urbanistique du Maroc, a affirmé le Directeur Général de l’Office National des Chemins de Fer (ONCF), Mohamed Rabie Khlie.

« Ce prix est la consécration du grand effort déployé par le Maroc, sous l’égide du Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste et conformément à la vision éclairée du Souverain pour tout ce qui a trait au développement des gares, mais aussi tout l’effort qui est mené au niveau de l’aménagement urbain des villes », a indiqué Ravie Khlie, dans une déclaration à la MAP, à l’occasion de la cérémonie de remise du Prix Versailles au siège de l’Organisation des Nations Unies pour l’Education, la science et la culture (Unesco).

Le programme de développement des gares a démarré au Maroc avec le lancement par le Souverain de la gare de Tanger en 2003. « C’était la première fois que sous l’impulsion du le Roi, on a conçu et réalisé une gare qui est en rupture avec ce qui a été réalisé auparavant », a expliqué le DG de l’ONCF.

Par la suite d’autres gares ont suivi comme Marrakech et Fès puis les petites et moyennes gares. « Au total, c’est une quarantaine de gares qui ont été construites ou rénovées », a-t-il dit. Puis est venue la dernière vague, celle des gares TGV, en l’occurrence Rabat-Agdal, Casa-voyageurs, Kénitra et Tanger.

L’ONCF a participé pour ce prestigieux prix d’architecture avec ces trois gares. Et c’est finalement la gare de Kénitra qui a remporté la mention « extérieur » du Prix Versailles catégorie "Gares et stations". « Ce prix est en quelque sorte l’aboutissement d’un long processus de développement des gares qui viennent comme un repère en ville et qui accompagnent tout le développement et l’aménagement urbains des villes », s’est félicité M. Rabie Khlie.

La nouvelle gare de Kénitra a été conçue par les cabinets d’architectes Omar Kobité (OKA), basé à Casablanca, Silvio d’Ascia Architecte (SAA-Paris), et EGA - Erik Giudice Architects (Paris), pour le compte de l’ONCF.

« Nous sommes fiers et heureux d’avoir été distingué parmi 9.000 projets initialement déposés. C’est vraiment un grand honneur que de recevoir ce prestigieux prix », a pour sa part déclaré à la MAP Omar Kobité. « Ce projet nous l’avons voulu vraiment moderne. Nous l’avons inscrit aussi dans la dynamique urbanistique et architecturale qu’on retrouve aujourd’hui au Maroc », a-t-il indiqué ajoutant que ce projet s’inspire de certaines références architecturales marocaines ».

Il a tenu également à exprimer ses remerciements à toutes les personnes qui ont cru en ce projet notamment l’ONCF qui « nous a donné les moyens et nous a permis de nous inscrire dans cette nouvelle dynamique qui est aujourd’hui présente au Maroc ».

Silvio d’Ascia du cabinet d’architectes (SAA-Paris), s’est félicité de son côté que ce prix soit parrainé par l’Unesco « parce que l’architecture c’est la culture du peuple et la culture du futur ». « Notre projet nous l’avons inscrit dans cette philosophie. Nous l’avons conçu également comme un lien entre l’histoire du Maroc et sa tradition - qui est l’âme du pays-, et le futur ». « Une continuité qui nous tenait à cœur et qu’on a voulu répercuter dans notre projet », a-t-il dit donnant comme exemple, le grand moucharabieh urbain qui définit la façade de la gare et qui est « un repère par rapport à l’histoire et à la continuité de la tradition projetée dans le futur ».

Le Prix Mondial d’Architecture et de Design (Prix Versailles), catégorie « Gares et Stations », a été décerné, jeudi soir au siège de l’Organisation des Nations Unies pour l’Education, la science et la culture (Unesco), à Paris, à la nouvelle gare ferroviaire de Kenitra qui a remporté la mention «Extérieur ».

Le Prix a été remis à l’ambassadeur du Maroc en France, Chakib Benmoussa, désigné par le Roi Mohammed VI pour recevoir cette distinction, par le Président de l’Union Internationale des Architectes Thomas Vonier, également membre du jury 2019 de ce prestigieux prix, et ce lors d’une grande cérémonie en présence de nombreuses personnalités des mondes diplomatique, des arts et de la culture.

Benmoussa était accompagné, lors de la réception de ce prix, de l’ambassadeur, Représentant permanent du Royaume du Maroc auprès de l’Unesco, Samir Addahre et du Directeur général de l’Office National des Chemins de Fer (ONCF), Mohamed Rabie Khlie.

Etaient également présents les architectes concepteurs de cette gare: Omar Kobité du cabinet d’architectes (OKA), basé à Casablanca, et Silvio d’Ascia du cabinet d’architectes (SAA-Paris).

Le Prix Versailles, en écho à ce joyau architectural français symbole mondial de beauté et d’élégance, récompense les réalisations les plus remarquables, du point de vue de l’architecture intérieure comme extérieure, dans plusieurs autres catégories (Magasins, Galeries marchandes, Hôtels, Restaurants).

Pour l’Edition 2019, le Prix a décidé d’incorporer également la catégorie « Gares et Stations » qui récompense la plus belle gare au monde, ainsi que le plus bel intérieur et le plus bel extérieur des constructions urbaines.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages