A lire aussi

17-12-2018 10:11

Police des carrières. L'adoption du projet de décret sur les modalités de nomination reportée

Le gouvernement, qui a tenu son conseil jeudi dernier, a décidé de reporter à la prochaine réunion…
Rejoignez nous sur :

Cette ligne ferroviaire qui absorbera plus de 8 MMDH participera au désenclavement commercial et économique des différentes villes de la région de l'Oriental, puisqu’elle les reliera au projet portuaire «Nador west Med».

Le Conseil de la Région de l'Oriental vient de signer, durant sa dernière session ordinaire, tenue lundi dernier, une convention de partenariat avec l'Office national des chemins de fer (ONCF) pour «l'élaboration d'une étude relative à la réalisation d'une ligne ferroviaire entre Oujda et Nador via Berkane».

Cette convention qui porte sur une durée de 10 mois et qui a nécessité la mobilisation de 5 MDH, aura pour objectif «de collecter toutes les informations et données inhérentes au projet de liaison ferroviaire Oujda-Nador via Berkane et d'avoir une visibilité sur notamment l’assiette foncière et les fonds nécessaires à même de permettre à ce grand projet, en collaboration avec les différents partenaires, de voir le jour», souligne Mohamed Rabie Khlie, directeur général de l’Office national des chemins de fer (ONCF). Cette ligne ferroviaire qui absorbera plus de 8 MMDH participera au désenclavement commercial et économique des différentes villes de la Région de l'Oriental, puisqu’elle les reliera au projet portuaire «Nador west Med».

«L’étude de la connexion au réseau ferroviaire de ce dernier est en phase avancée», précise le DG de l’ONCF qui a présenté une sorte de bilan des réalisation de l’office au niveau de la région durant les huit dernières. Des projets qui ont nécessité un investissement de l'ordre de 4 MMDH, dont la ligne ferroviaire Nador-Taourirt inaugurée en 2009, entre autres. Sur un autre registre, le Conseil de la Région de l’Oriental a adopté une convention de partenariat relatives au financement du projet de relogement des familles occupant des maisons menaçant ruine au niveau d'un site minier à la commune Beni Guil (province de Figuig). Ce projet dont l’investissement qui sera engagé est de l’ordre 60 MDH, sera réalisé en partenariat avec les ministères de l’Intérieur et de l'Aménagement du territoire national, de l'urbanisme, de l'habitat et de la politique de la ville. D’autres projets de convention et de coopération ont été également adoptés. Il s’agit du programme de développement de la province de Jerada pour la période 2018-2020, le projet de mise à niveau de la Grotte du chameau à Zegzel (province de Berkane) et le financement du programme intégré de réhabilitation des centres ruraux de la Région de l'Oriental (2018-2020).

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

 

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages