Des membres du comité directeur de la Fédération royale marocaine de rugby ont annoncé leur démission collective "pour des raisons liées à la gestion de la Fédération".

Les membres du comité directeur ont expliqué dans une lettre que cette démission collective intervient suite à “la violation” par le président de la Fédération du statut de cette instance. Ils l’accusent d’outrepasser ses prérogatives. Ils ont également dénoncé qu’ils n’ont pas reçu les procès-verbaux des réunions tenues en plus de la non-adoption des rapports moral et financier de la Fédération avant leur envoi aux clubs.

La décision du président de reporter l’assemblée générale ordinaire élective qui était prévue initialement le samedi 30 novembre dernier, après avoir reçu l’unique liste candidate après expiration du dernier délai fixé au 21 novembre, ainsi que la fermeture du siège de la Fédération et l’interdiction aux fonctionnaires d’y accéder depuis cette date-là, portant ainsi atteinte aux intérêts des clubs et de la Fédération ont-ils déclaré expliquant ainsi leur choix.

Abdennasser Bougja, premier vice-président de la FRMR et président du club olympique casablancais de rugby, a affirmé dans une déclaration, que « les actions prises par le président de la Fédération sont irresponsables, d’autant plus qu’elles ont abouti à la non-organisation, depuis trois mois, d’aucune manifestation sportive, affectant négativement les clubs et pratiquants de cette discipline ». Il a par ailleurs expliqué que parmi les aspects négatifs de ces décisions unilatérales,  l’absence de réponse aux correspondances du World Rugby et le fait de ne pas lui avoir communiqué le programme de compétitions pour que la FRMR puisse bénéficier de la subvention attribuée chaque année par la Fédération internationale de rugby.

Bougja, membre du Comité exécutif de la confédération africaine de rugby et président du comité d’arbitrage au sein de la même instance, a aussi précisé que la démission des membres du comité directeur de la FRMR a été déposée auprès du ministère de la Culture, de la Jeunesse et des Sports et du Comité national olympique marocain, demandant au président de la FRMR de fixer une date pour la tenue d’une assemblée générale extraordinaire et d’annoncer un comité pour préparer l’assemblée générale élective dans les plus brefs délais.

Le Flash Sport

0
Partages
0
Partages