Le petit protégé de Rafael Nadal a fait un bon début de tournoi en s’imposant face à l’Argentin Facundo Bagnis en deux sets 6-1/7-6. Le Majorquin lauréat de la Rafa Nadal Academy est prêt à se battre et à faire face à n’importe quel adversaire. Interview avec un Jaume Munar au mental d’acier, et qui affronte le numéro 3 mondial, Alexander Zverev, demain jeudi.
 
Les Inspirations ÉCO: Parlez-nous de votre premier match. Vous ne laissez aucune chance à votre adversaire au 1er set. Au 2e set, c’est moins évident…
Jaume Munar: Oui! Je pense avoir fait un bon début de match. Il faut savoir que je n’ai pas beaucoup joué depuis Miami. C’est mon premier match depuis Miami, ici, à Marrakech. Il est vrai que le 2e set était un peu plus difficile. Mon niveau de tennis a un peu diminué au début du second set mais j’ai réussi à m’en sortir. J’ai tenu jusqu’à revenir dans le jeu. Pendant le tie-break, j’ai donné le meilleur de moi-même, j’ai livré un jeu solide et me voilà!
 
Que vous apporte un tournoi comme le Grand Prix Hassan II?
Je suis un débutant. Je suis un jeune joueur qui commence, et il est normal de jouer destournois comme celui-ci pour améliorer mon jeu, jouer beaucoup et affronter de nouveaux adversaires. J’apprends tous les jours. Je suis vraiment ravi de jouer ici. Toutes les villes dans lesquelles je joue sont un début, tous les tournois sont une nouveauté pour moi. Semaine après semaine, je découvre et j’apprends. C’est un bonheur !
 
Vous êtes un débutant mais pas des moindres, vous avez intégré la Rafa Nadal Academy. Qu’est-ce que cette formation a apporté à votre jeu?
C’est une chance d’avoir cette académie dans ma vie, à mes côtés, tous les jours. Toutes les personnes de cette académie m’aident beaucoup. Je suis également de Mallorque, ce qui aide à construire une vraie relation avec les gens là-bas. C’est chez moi. Spécialement avec Rafa! Au départ, nous étions liés par une relation professionnelle, mais nous sommes devenus amis. C’est une chance d’avoir un ami comme Rafa sur le court et en dehors du court, quelqu’un qui vous conseille et qui vous donne tous les ingrédients pour une grande carrière…
 
Quel genre de conseils vous donne-t-il?
Il essaie de faire ressortir le meilleur de moi-même. Il me pousse à être la meilleure version de moi-même. Tout simplement. Quand quelqu’un a ce niveau-là, il peut vous dire comment appréhender le jeu, vous donner des conseils précis. Il n’y a pas de secret, tout est dans la discipline, le mental. On nous le dit souvent, à l’académie.
 
Quel joueur êtes-vous sur un court?
Je ne sais pas… Je suis un joueur qui grandit, je pense. Mon jeu change. Je deviens de plus en plus agressif. Mon service est ma plus grande force, je pense. Mon style se développe encore. Durant les années à venir, je pense que mon jeu sera amené à changer pour devenir de plus en plus technique et tactique.
 
Comment vous préparez-vous pour le prochain match?
Je suis prêt à absolument tout! Jouer contre Zverev est incroyable, c’est un grand joueur. J’ai beaucoup travaillé ces derniers mois, je suis prêt à me battre! On verra ce qui se passera, mais le plus important est d’être en bonne santé et d’être fort. Ce que je pense être… (Sourire) .
 
*Crédit Photo: Hakim Anthony Joundy

Le Flash Sport

0
Partages
0
Partages