A lire aussi

12-12-2019 08:21

Recrutement: La DGSN adopte la procédure de présélection

La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) a annoncé avoir adopté la procédure de…
Rejoignez nous sur :
Monde

Selon l'armée israélienne, mardi, le système de défense antimissile israélien avait intercepté quatre roquettes tirées de Syrie "par des éléments iraniens" en direction du nord d'Israël. D'après l'agence syrienne Sana, la défense anti-aérienne a riposté à une "lourde attaque" de l'aviation israélienne et "abattu" plusieurs missiles israéliens près de Damas. 

En riposte à des tirs de roquettes la veille, l'armée israélienne a lancé ce mercredi matin une série de frappes aériennes contre des sites militaires en Syrie, qui ont tué une vingtaine de "combattants" dont 16 étrangers selon une ONG. L'Observatoire syrien des droits de l'Homme, avait fait état de premiers raids israéliens de représailles en journée. 

Mercredi matin, l'armée israélienne a revendiqué de nouvelles frappes, de "grande ampleur", contre des positions du régime syrien et des forces iraniennes Al-Qods en Syrie, pays allié de l'Iran.


"Celui qui nous frappe nous le frapperons! C'est ce que nous avons fait cette nuit contre des cibles militaires syriennes et des forces al-Qods iraniennes en Syrie", a déclaré le Premier ministre Benjamin Netanyahu. Les avions de chasse israéliens ont, selon l'armée, frappé une "dizaine de cibles militaires" en Syrie, incluant des entrepôts et des centres de commandement militaires.

Selon un nouveau bilan de l'OSDH, 23 personnes, dont 16 étrangers, et deux civils ont été tuées dans ces raids nocturnes israéliens.


"Ca été bref et très intense", a déclaré le porte-parole de l'armée israélienne, Jonathan Conricus avant de préciser qu "il s'agit du principal immeuble qui sert aux Gardiens de la Révolution (...) pour coordonner le transport de matériel militaire de l'Iran à la Syrie et au-delà". "A 01H20 des avions militaires israéliens ont tiré un certain nombre de missiles près de Damas", a indiqué Sana, alors que l'agence libanaise ANI a évoqué des "avions de combats hostiles" ayant "simulé des raids à basse altitude au-dessus de Tyr", dans le sud du Liban.

L'armée israélienne a assuré que les frappes syriennes n'avaient "pas fait de victime" côté israélien, et que "tous les pilotes étaient rentrés sains et saufs". "Nous sommes prêts pour différents scénarios", a ajouté l'armée israélienne qui avait déjà mené en août une frappe en Syrie afin "de prévenir une attaque au drone kamikaze" que l'Iran préparait contre l'Etat hébreu.

L'armée israélienne a par ailleurs mené la semaine dernière une opération contre le Jihad islamique à Gaza, enclave palestinienne de deux millions d'habitants.  Simultanément, une frappe avait visé à Damas la maison d'une figure de ce groupe armé palestinien, Akram Ajouri. Cette frappe, imputée par la Syrie à Israël avait fait deux morts, dont le fils d'Akram Ajouri, considéré comme une figure clé du bureau politique du Jihad islamique.

Deux jours après le début de ces affrontements, huit membres d'une même famille palestinienne avaient été tués dans une frappe à Deir al-Balah.

Au total, selon le ministère de la Santé, ces frappes israéliennes sur Gaza ont fait  34 morts et 110 blessés.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages