A lire aussi

09-12-2019 15:44

La MAP lance trois nouveaux portails régionaux

Résultat de recherche d'images pour "map leseco"
L'Agence Marocaine de Presse (MAP) vient de lancer les portails de ses pôles régionaux de…
Rejoignez nous sur :
Monde
 
Le camion, qui a causé l'effondrement du pont dans le sud-ouest de la France, pesait plus du double du poids autorisé.
 
Suite à l’effondrement du pont, hier lundi dans le sud-ouest de la France, faisant deux morts, le maire de Mirepoix-sur-Tarn, Eric Oget a estimé que le camion qui a emprunté le pont pesait plus de 40 tonnes, soit plus du double du poids maximal autorisé.
 
En effet, la structure métallique du pont datant de 1931, pouvait supporter une charge maximale de 19 tonnes, et un panneau à son entrée interdisait l'accès aux véhicules dépassant ce tonnage. L'effondrement du pont a été spectaculaire, et sa chaussée qui a été presque coupée en deux, plongeant dans la rivière, profonde de plus de 20 mètres, a causé la mort de deux personnes, une adolescente de 15 ans et le conducteur du camion.
 
Le procureur de Toulouse a annoncé que la structure du pont concerné avait fait l'objet d'un suivi correct et que lors de la dernière inspection détaillée en 2017, et le dernier contrôle en 2018, aucun problème de structure n'a été détecté.
 
En France, plusieurs incidents concernant des ponts sont survenus ces dernières années. En mai 2018, un mur soutenant le pont de Gennevilliers s’est effondré sans faire de victime. À Beaumontel, dans l’Eure, un pont a dû être fermé plusieurs mois après l’effondrement d’un de ses piliers en août 2018.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages