A lire aussi

21-11-2019 17:45

«E-Retraite»: la CMR finalise de la stratégie digitale

La Caisse marocaine des retraites a annoncé, ce Jeudi, la finalisation de sa stratégie de…
Rejoignez nous sur :
Monde
 
L'empereur Naruhito du Japon a solennellement proclamé mardi son intronisation au cours d'une cérémonie au palais impérial de Tokyo en présence de 2.000 invités, dont des chefs d'État et dignitaires de quelque 180 pays.
 
L’empereur Naruhito est devenu le 126e souverain du Japon, le 1er mai dernier au lendemain de l'abdication de son père Akihito pour des raisons de santé.
 
Mais la succession sur le trône du Chrysanthème est un long processus, dont le point d'orgue est la proclamation officielle de l'intronisation. «Ayant hérité précédemment du trône en vertu de la Constitution et de la loi sur la Maison impériale (...), à l'adresse du pays et du monde, je proclame mon intronisation», a déclaré Naruhito, au côté de l'impératrice Masako, tous les deux vêtus de tenues traditionnelles réservées à ce rituel.
 
«Je promets ici que je prierai toujours pour le bonheur du peuple japonais et la paix mondiale», a-t-il ajouté, faisant également part de son engagement à se tenir «au côté de la population pour remplir ses obligations de symbole de la Nation et de l'unité du peuple du Japon».
 
La cérémonie s'est déroulée dans la Salle des Pins du palais, en présence de membres de la famille impériale, du chef du gouvernement et des plus hauts responsables du Parlement et de la Cour suprême. Le reste des hôtes suivaient la cérémonie depuis d'autres salles.
 
Parmi eux, Moulay Rachid était présent en tant que représentant du roi Mohammed VI, étaient également présents des chefs d'État comme le président brésilien Jair Bolsonaro, des représentants d'autres familles royales comme le prince Charles pour le Royaume-Uni, tandis que le président français, Emmanuel Macron a désigné l'ancien président Nicolas Sarkozy pour être l'émissaire de la France.
 
Le président américain Donald Trump, qui avait été le premier dirigeant étranger à rencontrer le nouvel empereur Naruhito en mai, a envoyé la secrétaire américaine aux Transports, Elaine Chao.
 
Un premier cérémonial lié aux croyances shinto s'est tenu à huis clos mardi matin, au cours duquel Naruhito avait «informé» ses ancêtres impériaux de son intronisation. Plusieurs coups de canons ont été tirés à l'extérieur avant que les rideaux ne soient refermés devant l'empereur et l'impératrice pour marquer la fin de la cérémonie.
 
Quelque 400 convives, dont les représentants du gouvernement japonais et les dignitaires étrangers, étaient conviés dans la soirée à un banquet impérial, avant lequel il leur était donné d'apercevoir les deux trônes et d'écouter de la musique de cour.
 
Le défilé motorisé dans Tokyo, une rare occasion pour le grand public d'apercevoir et de saluer le couple impérial, a été différé au 10 novembre. Le gouvernement a jugé qu'il n'était pas opportun de maintenir ce moment festif alors que des milliers de sinistrés sont encore sous le coup des inondations causées par le typhon Hagibis il y a 10 jours.
 
À cette occasion, le gouvernement a amnistié 550.000 citoyens ayant écopé d'amendes diverses pour des violations du Code de la route ou autres infractions jugées mineures.

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages