A lire aussi

10-12-2019 15:42

Journée internationale des droits de l'Homme : L'appel à la solidarité mondiale de Michelle Bachelet

Au nom de la jeunesse, au nom de la justice, au nom du climat... au nom des droits de l'Homme.…
Rejoignez nous sur :
Monde

L'Arabie saoudite a annoncé ce vendredi qu'elle allait délivrer pour la première fois de visas de tourisme, ouvrant ses portes aux vacanciers dans le but de diversifier ses ressources, pour l'heure complètement dépendantes du pétrole.

Jusqu'à présent, l'Arabie saoudite ne délivrait de visas qu'aux pèlerins, aux expatriés et, depuis peu, aux spectateurs de rencontres sportives ou d'événements culturels.

Le développement du tourisme est l'un des principaux axes du programme de réforme "Vision 2030" du prince héritier Mohammed ben Salmane, qui vise à préparer la plus grande économie arabe à une ère post-pétrolière.

Cette annonce intervient à peine deux semaines après des attaques dévastatrices contre plusieurs infrastructures pétrolières saoudiennes, imputées par Washington à l'Iran et qui ont ébranlé les marchés énergétiques mondiaux.

"Ouvrir l'Arabie saoudite aux touristes internationaux est un moment historique pour notre pays", a déclaré Ahmed al-Khateeb, directeur du tourisme, dans un communiqué. "Les visiteurs seront surpris de découvrir les trésors que nous avons à partager: cinq sites classés au patrimoine mondial de l'Unesco, une culture locale vibrante et des beautés naturelles à couper le souffle".

L'Arabie saoudite va offrir en ligne des visas de tourisme aux citoyens de 49 pays, selon Bloomberg News, qui cite Ahmed al-Khateeb.

Ce dernier a précisé que le royaume allait assouplir le code vestimentaire pour les femmes étrangères et leur permettra de se promener sans porter l'abaya, la robe traditionnelle obligatoire en public pour les Saoudiennes. Toutefois, les visiteuses étrangères devront porter "des vêtements pudiques", a-t-il ajouté.

 
 
 
Voir cette publication sur Instagram
 
 

It took me a while to decide if I should accept the invitation of @gatewayksa and visit Saudi Arabia. I asked myself: Do I judge a country by its people or the government? Am I willing and capable of visiting a place that has gotten a lot of negative press in Western media and see it and its people with an open heart and mind? ::::: I’ll share with you my impressions of Saudi in the next few days so stay tuned and in the meantime let me know what you would ask a local Saudi person if you got a chance to chat with them over a cup of Arabic coffee? How much do you know about Saudi in general? I’m curious! ::::: ***’Disclaimer: ‘Please note that the sites of Madain Saleh are currently closed to the public whilst the Royal Commission develops the area to allow for future tourism. I received an official invitation allowing me to film and document these sites to share it with you’. ::::: @gatewayksa is a NGO not assosicted with the KSA, all views are my own. Photo by @moliverallen ::::: #DiscoverAlUla #LivingMuseum #AlUla @gatewayksa #gatewayKSA #saudiArabia #saudi #abaya

Une publication partagée par TRAVEL IN HER SHOES (@aggie) le

L'austère royaume, qui interdit l'alcool et où les normes sociales sont très strictes, n'est généralement pas considéré comme une destination très "vendeuse" pour le tourisme. Mais le prince Mohammed ben Salmane veut changer cette perception et a déjà insufflé plusieurs réformes libérales qui ont permis l'ouverture de cinémas et l'organisation de concerts ou d'événements sportifs dans le pays.

Les critiques internationales sur le non respect des droits de l'homme dans le royaume, et notamment le meurtre sanglant l'an passé du journaliste Jamal Khashoggi, pourraient aussi refroidir les touristes étrangers, craignent des experts.

Longtemps, l'Arabie saoudite n'a émis des visas que pour les travailleurs expatriés et leurs familles, ainsi que pour les pèlerins musulmans voyageant vers les sites sacrés de La Mecque et Médine. Elle a commencé l'an dernier à délivrer des visas pour les spectateurs de rencontres sportives ou de concerts dans le but, déjà, de commencer à développer le secteur du tourisme.

 

Dernière Minute

Nos derniers Tweets...

Suivez-nous sur Facebook

Vidéos des ÉCO

Vidéos des ÉCO

0
Partages
0
Partages